Philippe Gardent, nouveau coach du PAUC

Après avoir dirigé Chambéry, le PSG et Toulouse au plus haut niveau, l’ex-international français de la grande époque des Barjots rejoint le PAUC en tant que coach.

Un nom qui claque pour les amoureux du handball. Philippe Gardent. Ou l’histoire d’une vie consacrée au handball. « Boule », son éternel sobriquet, n’est pas réservé à son cercle intime, il est devenu d’usage courant au fil des années. «  Certaines personnes ne connaissent même pas mon vrai prénom. J’ai ce surnom depuis sport-étude, j’avais 15 ans. Je n’étais pas gros mais excellent à la pétanque ! ».

Celui qui a été élu meilleur pivot français de tous les temps en 2002 a marqué l’histoire du handball. Reconverti entraîneur en 1996, Philippe Gardent a d’abord été joueur. Quintuple champion de France, médaillé olympique en 1992 et champion du Monde en 1995. C’est d’ailleurs lui qui invente le premier surnom d’une longue lignée de handballeurs français : les Barjots.

Un patronyme lancé au détour d’une interview, « j’ai dit au journaliste que tous les membres de l’équipe étaient un peu barjots, le lendemain c’était le titre de l’article. » Depuis, l’appellation est devenue une marque déposée, un label éternel pour « Boule » et la bande de déjantés de l’époque, les Lathoud, Volle, Richardson et autres Munier. «  Barjot, c’est un état d’esprit. Je l’assume encore aujourd’hui. Mieux, je le revendique. Pour moi, être appelé Barjot, c’est un compliment.  »

Ambitions européennes

Après le départ de Thierry Anti début mars, remplacé par Benjamin Pavoni son adjoint, simplement là pour l’intérim, le PAUC se cherchait un entraîneur pour la saison prochaine. Le club souhaitait d’abord faire venir Magnus Andersson, un an avant son arrivée prévue en 2024, mais le Suédois a été bloqué par Porto, son club actuel.

Le club aixois s’est donc tourné vers Philippe Gardent pour l’exercice 2023-2024. L’homme aux 635 buts en équipe de France a accepté d’ajouter ce défi à sa carrière marbrée de réussites. « La première étape consiste à redonner du peps à cette équipe, lui faire retrouver de la joie de vivre après une saison difficile. On peut bosser dur et se faire plaisir en même temps. »

"Redonner du peps à cette équipe"
Philippe Gardent

En tant qu’entraîneur, Philippe Gardent a déjà remporté trois titres de Champion de France, une Coupe de la Ligue et deux Coupes de France, le PAUC se donne donc les moyens de poursuivre ses ambitions européennes. Après Chambéry, le PSG et Toulouse, le coach retrouve ravi le banc d’un club de l’élite. « Les joueurs ont besoin de franchise pour avancer, je suis à l’état brut, je vais leur dire ce qui me plaît chez eux mais aussi ce qui ne va pas. Aix doit retrouver une place décente dans le classement, elle en a les moyens. Je m’inscris totalement dans ce projet. »

On peut faire confiance à ce meneur d’hommes né pour guider le destin du PAUC.