La Bastide du Jas poursuit sa transformation

En 2024, l’ancienne demeure de la famille Cezanne poursuit sa mue, autour du projet d’envergure de réhabilitation qui verra le site rouvrir au public en 2025.

Cezanne y a vécu et peint pendant 40 ans, entre 1859 et 1899. Les principales étapes de l’évolution artistique du Maître se sont déroulées en ces murs. La bastide elle-même, les bâtiments d’exploitation et les nombreux motifs du parc apparaissent dans 36 huiles et 17 aquarelles. À la veille de l’année consacrée au peintre en 2025, le domaine du Jas poursuit sa transformation, avant d’ouvrir au public et devenir la porte d’entrée des sites cézanniens.

Les façades de la bastide ont déjà été rénovées, l’atelier du peintre avec sa verrière restitué.

À terme, le projet prévoit, dans la bastide et le parc, un centre d’interprétation de près de 600 m2, consacré à la vie et à l’oeuvre de Paul Cezanne. Sur la partie Ouest du domaine, l’actuel hangar accueillera les médiations et l’auditorium, tandis que l’Orangerie proposera un salon de thé et un espace de restauration. La Ferme, juste à côté de la bastide, abritera le Centre cézannien de recherche et de documentation.

Au sud, le futur bâtiment d’accueil marquera l’entrée principale du site, depuis l’avenue de l’Europe. Il devrait être livré en 2026. Situé en contrebas du domaine, il sera peu visible depuis le parc. Les aménagements à venir bénéficient du concours de la Région, de l’État et de la Métropole.

L’atelier des Lauves : le trait d’union

Conçu comme l’« atelier idéal » qu’il a fait bâtir selon ses instructions, le pavillon des Lauves a vu évoluer les créations de Paul Cezanne vers des formes de plus en plus libres, aux limites de l’abstraction. C’est d’ailleurs ici, que le Maître a peint certaines de ses plus célèbres toiles, notamment la série des « Montagnes Sainte Victoire » et des baigneuses.

L’atelier Cezanne va être restauré à partir du second trimestre 2024, pour améliorer les conditions de présentation des espaces de vie et de travail de l’artiste, entouré de ses objets familiers. L’accès au domaine ainsi que les espaces consacrés au personnel, à la boutique et aux activités pédagogiques seront concentrés dans la campagne Girard. Cette parcelle, située au nord de l’atelier, a été acquise par la Ville en 2018 pour servir de desserte au pavillon des Lauves.

Les espaces extérieurs vont également être aménagés, avec un parcours menant de l’accueil à l’atelier, les deux propriétés étant reliées par une passerelle. La muséographie fera le trait d’union entre les sites du Jas de Bouffan et de l’atelier des Lauves pour assurer une continuité de présentation de la vie et de l’oeuvre de l’artiste à Aix. Le projet bénéficie d’un appui financier de la Région, via le contrat de centralité, et de la Métropole.


Article issu du "Aix le Mag" n°58, à consulter entièrement ici

Galerie d'images

44ème Festival international de piano - Concerts sur Aix-en-Provence

Culture à Aix

44ème Festival international de piano - Concerts sur Aix-en-Provence

30 & 31 juillet et 1er août 2024