Appel de l’Abbé Pierre - un appel humaniste entré dans l’Histoire

Appel de l'Abbé Pierre - un appel humaniste entré dans l'Histoire

Le 01 février 1954, soit il y a 70 ans l’Abbé Pierre lançait un appel à l’insurrection de la bonté et ce, afin de demander de l’aide pour les « sans logis », durement touchés par le froid hivernal.

70 ans plus tard, les personnes « en situation de rue » restent encore nombreuses sur le territoire français. A Aix-en-Provence, plusieurs acteurs sont mobilisés pour repérer et accompagner les personnes qui pourraient être dans cette situation.

  • Le Service d’Accueil et d’Orientation, géré par le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) d’Aix-en-Provence, repère les personnes sans-abris grâce à son équipe mobile composée de deux éducateurs spécialisés. Ces personnes sont ensuite, si elles le souhaitent, accompagnées socialement (point hygiène, accompagnement administratif, accompagnement social) dans les locaux, situés sur le pôle humanitaire.
  • Un plan hivernal multi partenarial est spécifiquement en place depuis le 13 novembre 2023 et jusqu’au 31 mars 2024 pour repérer les personnes, les aider à se restaurer, à se soigner mais également à s’abriter. Le Centre Communal d’Action Sociale intervient aux côtés du Samu Social de la Croix Rouge – délégation locale Antenne d’Aix, qui maraude tous les soirs, de l’équipe mobile santé mentale de l’hôpital Montperrin qui maraude deux soirs par semaine pour aider les personnes rencontrant des troubles psychiatriques, du 115 qui attribue les places d’hébergement, du CHRS Henri Dunant et du CHRS Polidori qui accueillent les personnes pour un repas chaud le soir et pour y dormir.
  • Ce sont également 3 Haltes de jour où les personnes à la rue peuvent se rendre : Cité Caritas, la Croix Rouge-délégation locale d’Aix et le Secours Catholique qui proposent des points d’hygiène, des accueils cafés, des repas le midi, des activités en journée, une bagagerie…
  • Un service de domiciliation, service primordial pour accéder aux droits, où il est possible d’y recevoir son courrier, est également proposé aux personnes au CCAS mais également au Secours Catholique et à la Halte de Jour Cité Caritas au pôle humanitaire.
  • D’autres acteurs associatifs ou des actions individuelles sont également en place à l’instar du Gang des Chariottes d’Aix-en-Provence qui vont à la rencontre des personnes sans domicile.
  • Et comme les personnes à la rue sont également dehors l’été, les Restos du Cœur assurent une maraude chaque soir en période estivale.
  • De nombreux acteurs sont également mobilisés pour venir en aide aux plus démunis à travers des aides alimentaires généralistes (Secours Populaire, Restos du cœur, la Croix Rouge, Secours Catholique…) ou spécifiques à certains publics comme les étudiants (Agoraé, Kroustillante, La Patate, Aquaviva, Triveillance…). L’association Emmaüs, cofondée par l’Abbé Pierre, intervient également sur les questions alimentaires et sur du dépannage mobilier.
  • Pour terminer, en 2024, un temps fort de la solidarité, prenant la suite des Nuits de la Solidarité organisées par le CCAS en 2022 et 2023, se tiendra. Les différents acteurs de la solidarité seront associés pour intensifier la connaissance du public en situation de rue, les besoins et imaginer des projets communs.

Comme le disait Nelson Mandela «  Vaincre la pauvreté n’est pas un acte de charité mais un acte de justice », cette phrase faisant particulièrement écho à Aix-en-Provence, tout est mis en œuvre pour venir en aide aux personnes dans le besoin.