Rue scolaire, une expérimentation fructueuse

Publié dans Mobilité - Explorer cette rubrique

En mars 2022, la circulation automobile a été entièrement coupée aux abords du groupe scolaire situé rue des Nations, au moment des entrées et des sorties de classes (8h à 9h et de 16h a 17h).
Après son succès, l’expérimentation « Rue scolaire » de la rue des Nations va être pérennisée. Avant d’être reproduite pour d’autres établissements de la ville.

Une « Rue scolaire » est une voie publique dans laquelle se situent les entrées principales d’une ou de plusieurs écoles, temporairement fermée à la circulation automobile, aux heures d’entrée et de sortie des écoles. C’est cette expérimentation qui s’est déroulée à Aix au niveau de la rue des Nations du lundi 7 au vendredi 18 mars 2022.
Dans le cadre du plan de Déplacement des établissements scolaires (PDES) mis en place sur le groupe scolaire Grassi-Jaurès-Laurent depuis 3 ans et en étroite collaboration avec la Ville d’Aix, il a été décidé de réaliser cet essai durant une période de 2 semaines.

Quels en étaient les objectifs ?

D’abord accroître la sécurité des enfants et la qualité de l’air aux abords des écoles. Ensuite, encourager la mobilité douce et favoriser les échanges entre parents, élèves et enseignants.

Suite à cette expérimentation, une enquête en ligne a été diffusée auprès des parents afin de récolter leurs observations. 81,3 % des parents concernés par « Rue scolaire » ont répondu favorablement à la pérennisation de ce dispositif. 86 % des parents ont trouvé que les abords du groupe scolaire étaient plus agréables et
sécurisés durant l’expérimentation et 66,4 % affirment qu’elle a aussi contribué à améliorer leurs trajets domicile-école.

L’étude montre une nette adhésion des parents d’élèves et de leurs enfants pour les modes de déplacements actifs (marche, vélo,...). Une comparaison avant/pendant la mise en place du projet montre en effet une hausse du nombre de déplacements vers l’école à pied (58,9 % avant contre 62,7 % pendant) et surtout un nombre d’utilisateurs de la voiture qui passe de 29 % à 20,5 %.
L’utilisation de la trottinette, du vélo et du bus a aussi nettement augmenté.

Une amélioration de la qualité de l’air

De fait, la majorité des parents a apprécié le calme engendré par la fermeture de la rue et un sentiment d’apaisement s’est installé. Tous ont ressenti une diminution des nuisances sonores et de la pollution de l’air.

Pour objectiver ces ressentis, des micro-capteurs de particules ont été installés à proximité de l’école. L’analyse de leurs données a permis de mettre en évidence un impact bénéfique sur la qualité de l’air autour du site concerné.
Les capteurs ont souligné parallèlement que le système habituel de « pose / dépose » au niveau de la rue des Nations influence à la hausse les concentrations des particules en suspension dans l’air dont le diamètre est inférieur à 10 micromètres, les PM10. Une différence de 2 μg/m3 entre les jours chômés et les jours normaux à l’heure d’ouverture de l’école est systématiquement établie.

L’ensemble de ces résultats conduit à pérenniser ce dispositif. Des aménagements durables vont avoir lieu aux abords de la rue des Nations et seront terminés avant la fin de l’année. D’autres établissements bénéficieront également de cette évolution en 2023.