La vision du cabinet d’architecture Panorama

Publié dans La ville se dessine - Explorer cette rubrique

L’agence PANORAMA ARCHITECTURE, en charge de la réhabilitation de la Méjanes, a vu le jour il y a 20 ans. Elle est basée à Aix, Cours Gambetta. Ses architectes livrent leur visions du projet.

Qu’est-ce qui a retenu votre attention dans le projet de la Méjanes-Allumettes ?

Agence Panorama  : la Méjanes est un lieu emblématique, auquel les Aixois sont très attachés, et qui a une place de choix dans le centre-ville d’Aix. Nous avons aussi été attirés par l’ambition et la dynamique affichée de transformer la bibliothèque Méjanes en véritable tiers lieu, mêlant culture, convivialité et interactivité. Le bâtiment existant est de grande qualité et présente toutes les caractéristiques pour le devenir.

Racontez-nous la phase de conception du projet

Déjà, il y a eu en amont un diagnostic. C’est très important d’avoir le temps de se plonger dans la compréhension du bâtiment, cela constitue un facteur clé pour la réussite du projet. Il fallait d’une part travailler sur une meilleure identification de la Méjanes-Allumettes au sein du Forum culturel et ensuite sur la cohérence des espaces et leur distribution.
Notre vision a peu évolué par rapport à l’idée que nous nous faisions d’une bibliothèque troisième lieu sur un site et dans un bâtiment d’une telle qualité patrimoniale, et dont le challenge est de réussir à les mettre humblement en valeur. Nous avons réussi à conserver les lignes directrices du projet, nous les avons enrichies avec les préconisations formulées par les équipes de la bibliothèque.

Comment s’est construit le dialogue entre la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’oeuvre ?

C’est assez rare d’avoir autant d’échanges avec la maîtrise d’ouvrage et les utilisateurs. Nous avons organisé de nombreuses réunions avec les équipes de la bibliothèque, sur tous les thèmes et problématiques qui composent ce nouvel équipement, du général au particulier, en travaillant progressivement de plus en plus dans le détail, notamment sur le mobilier ou les équipements numériques. Tous les choix ont été longuement discutés et défendus par tous, pour arriver à chaque fois au meilleur compromis.
Cette intelligence collective devrait réellement contribuer à la pertinence et à la singularité du projet de la bibliothèque Méjanes-Allumettes.

La nécessité de conserver la bibliothèque ouverte tout au long des travaux complique t-elle un chantier d’une si grande ampleur ?

Par rapport aux travaux, la Méjanes possède deux avantages majeurs : elle est composée de plusieurs bâtiments, et dispose de multiples accès sur toute sa périphérie. En exploitant ces spécificités, on peut proposer plusieurs phases de travaux, limiter au maximum les nuisances, et réussir à différencier clairement les différents flux, ce qui facilite aussi l’organisation des travaux.