L’évolution historique

Cliquer sur l’image pour agrandir la frise

La manufacture des Allumettes

En 1872, l’État acquiert le monopole de la fabrication et de la commercialisation des allumettes chimiques. Il construit en 1892 une nouvelle manufacture, en périphérie de la ville d’Aix-en-Provence et proche de la gare de chemin de fer. Le bâtiment se caractérise par sa structure métallique, dans le style de Baltard, qui ajoute à sa fonctionnalité un caractère esthétique non négligeable.

En 1895 la production d’allumettes débute et en 1906 le site s’agrandit, avec l’ensemble de bâtiments dénommés aujourd’hui « Grandes Allumettes », dans laquelle la bibliothèque prendra place en 1989, ainsi que l’Institut de l’Image et la Fondation Saint-John Perse.
Le premier ensemble s’appelle aujourd’hui « Petites Allumettes » et héberge la direction de la culture de la Ville, l’amphithéâtre et la galerie de la Manufacture, l’Agence Régionale du Livre, les Écritures croisées, l’IUT-Métiers du Livre. Caractéristique d’une « architecture d’ingénieur » où dominent l’acier et le verre, la manufacture employa jusqu’à 500 ouvriers et ouvrières.

En 1972, le quartier s’urbanise et il devient dangereux de poursuivre l’activité, dans le même temps la consommation d’allumettes baisse avec le développement du briquet. La S.E.I.T.A perd son statut de service public et la production d’allumettes cesse à la manufacture. Elle reste alors à l’état de fiche industrielle, jusqu’à l’arrivée de la Méjanes en 1989 puis l’avènement de la Cité du Livre en 1993.