Le cimetière du Grand Saint-Jean : paradis vert

Publié dans Ma Mairie - Explorer cette rubrique

Niché au nord d’Aix-en-Provence, le cimetière du Grand Saint-Jean, considéré comme un des plus beaux cimetières paysagers d’Europe, s’étend sur une parcelle boisée de 45 hectares. Un lieu singulier, aux allures de parc.

C’est à douze kilomètres du centre-ville d’Aix-en-Provence, sur la célèbre route des vins, que l’on peut trouver le cimetière du Grand Saint-Jean. Un lieu entretenu avec soin par les jardiniers municipaux et qui répond, autant aux attentes des familles de défunts qui viennent s’y recueillir, qu’aux passionnés de végétation méditerranéenne, le tout, dans un décor bucolique de 45 hectares.

UN LIEU SINGULIER, AUX ALLURES DE PARC

Au-delà de sa fonction de cimetière, que le simple visiteur peut presque oublier, le lieu est surprenant. Les tombes y sont dispersées dans la verdure, le recueillement est nourri par la nature.

Au sein de chaque enclave, des clairières engazonnées accueillent des ensembles de sépultures, séparées par des massifs arbustifs à l’accent méridional. Ailleurs, on y trouve des espaces étonnants, comme le jardin du souvenir. On peut y répandre les cendres des défunts incinérés, sur une rivière de galets de la Durance. Un secteur spécifique abrite par ailleurs des columbariums, qui contiennent les urnes cinéraires.

Ici, pas de grands monuments comme dans certains cimetières urbains, pas de connotation funèbre non plus. Les bois qui entourent le cimetière offrent une réserve
de biodiversité et un cadre naturel préservé. Il n’est pas rare d’y croiser des sangliers, des faisans, des lièvres et même des biches.

ET SON HISTOIRE

Le site doit son originalité à son histoire, qui remonte à 1975, date à laquelle, la ville d’Aix-en-Provence, alors en manque de place pour ses morts, avait envisagé sa création.

C’est le domaine du Grand Saint-Jean, alors légué par la famille d’Estienne de Saint-Jean à la Ville, qui fut retenu comme site d’accueil. 45 hectares, sur les 200 que comptait le domaine furent ainsi réservés à l’usage de cimetière.

Dès l’origine, il fut conçu dans l’esprit d’un parc. Ilots traditionnels et paysagers s’y côtoient, de grandes allées sinueuses rejoignent un axe central, composé d’une clairière bordée de pins et de chênes.

Un véritable havre de paix pour le promeneur, amoureux de la nature et du silence, seulement rompu par le chant des oiseaux. Preuve que le décor est unique, le cimetière est régulièrement utilisé comme lieu de tournage pour des séries télévisées.