La justice investit les Prêcheurs

La justice investit les Prêcheurs

La justice s’apprête à prendre possession du couvent des Prêcheurs. La vente, au bénéfice de la Ville, va permettre de réorganiser les juridictions civiles.

Confirmer la place de la justice à Aix. La volonté politique s’est traduite par la vente de l’ancien couvent et collège des Prêcheurs à la Chancellerie. Approuvée en conseil municipal en octobre, l’opération devrait être conclue avant la fin de l’année pour un montant de 13,2 millions d’euros, 10 % de plus que l’estimation des Domaines.
Comme l’exigeait le maire, Sophie Joissains, l’accès au cloître restera ouvert au public.

La vente permet à Aix de pérenniser l’implantation de la cour d’appel et des assises, potentiellement convoitées par d’autres villes depuis des décennies. De son côté le ministère de la Justice pourra regrouper toutes les juridictions civiles actuellement éparpillées sur la commune. Pour l’ensemble de l’opération aixoise, un budget de 60 millions d’euros aurait été établi par l’Agence publique pour l’immobilier de la Justice.

La cour d’appel d’Aix, deuxième de France derrière celle de Paris, va regrouper à terme 602 personnes, soit 27 % de plus qu’aujourd’hui. Elle attire déjà 4 000 avocats, dont plus de 800 sont installés dans la ville, mais aussi 1 200 experts judiciaires, 740 notaires, 120 études d’huissiers, 130 conciliateurs de justice et plus de 1 000 commissaires aux comptes, sans compter les fonctionnaires et nombreux justiciables qui transitent sur les places comtales quotidiennement. Pour les commerces, le bénéfice de l’activité judiciaire est très important.

Le TGI peaufine ses abords

Services du quotidien

Le TGI peaufine ses abords