Attention aux intoxications au monoxyde de carbone

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

Avec les premiers froids, les appareils de chauffage sont remis en route mais attention, chaque année, malgré les messages de prévention, on déplore une centaine de décès en France

Ce risque d’intoxication au monoxyde de carbone ne concerne pas que les personnes précaires mais tous les foyers qui utilisent des appareils à combustion (chaudière, poêle, cuisinière, cheminée, brasero, barbecue…).
Le monoxyde de carbone est un gaz incolore et inodore, et donc indétectable par l’homme.
Sa présence résulte d’une combustion incomplète, et ce, quel que soit le combustible utilisé : bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole ou propane. Il diffuse très vite dans l’environnement.

Des gestes simples à adopter

Aussi, afin de réduire les risques, nous vous rappelons ces gestes simples :

  • avant l’hiver, faire vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d’eau chaude par un professionnel qualifié qui vous remettra une attestation de conformité
  • faire ramoner mécaniquement votre conduit de fumée
  • veiller à la bonne aération du logement, ne pas obstruer les entrées et sorties d’air
  • respecter strictement les consignes d’utilisation des appareils à combustion : ne pas utiliser les chauffages d’appoints en continu, les barbecues et braseros ne sont utilisables qu’en extérieur……

En cas de symptômes de type maux de tête, nausées, vomissements, fatigue ou malaise :

  • aérer immédiatement en ouvrant portes et fenêtres
  • arrêter les appareils de combustion
  • quitter les lieux
  • appeler les secours et attendre avant de réintégrer le logement
    PDF - 2.4 Mo

Pour en savoir plus, notamment sur les moyens de prévention, le diagnostic et les modalités de signalement des intoxications au monoxyde de carbone, des informations sont en ligne sur le site de l’Agence régionale de santé Paca :
https://www.paca.ars.sante.fr/prevention-des-intoxications-au- monoxyde-de-carbone.