Les santons

Tradition provençale

Publié dans Culture à Aix - Explorer cette rubrique

Santon vient du mot provençal « santoun » (petit saint), nom donné en Provence à des petits personnages d’argile. Son créateur est un marseillais, Jean-Louis Lagnel.

L’artisanat du santon vit le jour en Provence, suite à l’interdiction, lors de la révolution, d’accéder aux crèches présentées dans les églises.

Le santon d’argile fabriqué à partir de 1800, succéda aux santons habillés dits « d’église » et aux santons articulés des crèches parlantes, tous de très grande taille. Sa taille s’échelonne entre deux et vingt centimètres.

Aujourd’hui, la plupart des santons habillés, n’ont absolument rien de comparable avec ceux antérieurs à l’apparition du santon d’argile.

Cela mène quelques puristes à considérer le santon d’argile comme le seul véritablement santon traditionnel. Le premier santon habillé de la seconde ère fut créé en 1942 par Simone Jouglas.

Le santon traditionnel décoré est fabriqué avec un moule en plâtre en deux parties (le devant et le derrière), qui a été lui-même fabriqué à partir d’un premier modèle fait entièrement à la main par le santonnier. Une fois sorti du moule, le santon subit des retouches et l’ébarbage (faire disparaître les
défauts et les jointures du moule). Le santon séchera lentement. Autrefois, le santon était alors terminé, après une décoration à la peinture à l’eau ; il était donc en argile crue (non cuite) et très fragile.
Aujourd’hui, la technique a évolué ; bien sec, le santon sera mis au four et cuit à 900° avant d’être décoré avec des peintures spéciales, pour plus de solidité et la possibilité de le laver, tout en respectant une fabrication suivant les mêmes méthodes depuis près de deux siècles.


Service Affaires Provençales
Oustau de Prouvènço - Parc Jourdan - 8 bis Avenue Jules Ferry - 13100 Aix-en-Provence
Téléphone : 04 42 26 23 41 / Télécopie : 04 42 27 52 89