Les 13 desserts

Tradition provençale

Publié dans Culture à Aix - Explorer cette rubrique

Les treize desserts seraient d’origine marseillaise et paraissent inconnus avant
le début du XIXéme siècle.
Selon les « Mémoires » de Frédéric Mistral : le soir de Noël les desserts
étaient nombreux, mais il ne précise pas le chiffre treize.

On recenserait ainsi jusqu’à cinquante cinq desserts possibles.
Leur composition est très variable d’une contrée à l’autre, en voici une liste
non exhaustive.
Obligatoires sont :
- la pompe à l’huile d’olive qui se déguste avec le vin cuit
- les quatre mendiants : figues sèches (franciscains), raisins secs (dominicains),
amandes (carmes), noisettes (augustins) ou noix. Si la couleur de ces fruits
rappelle la couleur des robes des quatre ordres religieux qui vivaient de
mendicité, il faut toutefois noter que ces vêtements et leurs couleurs ont
évolué avec le temps.
- le nougat blanc, le nougat noir
- les dattes, seul fruit exotique admis, elles symbolisent le Christ et sont présentées
dans le plus beau plat de la maison.

Puis, on peut citer : les pommes, les poires, les mandarines, les oranges, le
raisin frais, les melons d’hiver, les prunes séchées de Brignoles (pistoles), les
chocolats, les fondants, les pâtisseries familiales, les confitures, les oreillettes,
les tartes aux fruits


Service Affaires Provençales
Oustau de Prouvènço - Parc Jourdan - 8 bis Avenue Jules Ferry - 13100 Aix-en-Provence
Téléphone : 04 42 26 23 41 / Télécopie : 04 42 27 52 89