Chapelle des Andrettes

Chapelle du Lycée Mignet

Publié dans Culture à Aix - Explorer cette rubrique

En 1666 des religieuses du couvent des Ursulines de Brignoles vinrent s’établir à Aix. Leur monastère, construit grâce aux libéralités du conseiller Jacques d’André, prit alors le nom de Couvent des Andrettes. Cette église à nef unique sans bas-côtés présente une ordonnance plaquée en décor sur les murs latéraux, à l’identique de celle à travées rythmiques imaginée par Alberti à St-André de Mantoue. Son étroite parenté avec celle de N. D d’Espérance à St-Sauveur édifiée par les frères Vallon, pourrait nous permettre de la dater vers 1695 (J. Boyer). Sa singularité vient de son traitement tel celui d’un édifice civil. Elle n’a en effet aucun élément décoratif de caractère religieux. Des pilastres doriques rythment la façade à deux étages et mezzanine, ponctuée d’une frise et surmontée d’un fronton triangulaire percé d’un oculus. Sous la Révolution ce couvent, comme celui des Bénédictines son voisin, n’est pas vendu mais affecté à l’Ecole Centrale des Bouches-du-Rhône. Par arrêté, le District d’Aix y établit le dépôt des œuvres d’art provenant des édifices religieux supprimés. De 1805 à 1828, on y installa l’Ecole de dessin et les collections du Musée municipal. Et depuis 1884, le Lycée Mignet s’y est installé. La chapelle des Andrettes est devenue celle du Lycée Mignet. (J. Boyer)