Chapelle Saint- Mitre

Publié dans Culture à Aix - Explorer cette rubrique

Le terrain nécessaire fut donné par Balthazar d’André, conseiller aux comptes, en 1657.

Le chanoine Mallet assuma tous les frais de construction et le bâtiment sous la direction de Louis Jaubert fut achevé la même année. « Cette chapelle rurale est le dernier en date des édifices religieux construits à Aix au XVII°siècle. Son plan semble inspiré de celui d’un temple antique » (J Boyer).

Il comprend un pronaos, dont la toiture à double rampant est supportée par des colonnes d’ordre dorique, reposant sur un sous- bassement malheureusement dénaturé par la construction de murailles entre les colonnes.

A la fin du XVII°siècle, le prieuré de Saint-Mitre fut rattaché à la nouvelle paroisse de Saint-Jean-Baptiste-du-Faubourg desservie par les Doctrinaires. Vendu comme bien national, le bâtiment a été agrandi au XIX° siècle et utilisé comme annexe de la ferme voisine.