Palais de justice

Publié dans Culture à Aix - Explorer cette rubrique

Au XVe siècle l’architecte Jean de Paris, Contrôleur des Bâtiments Royaux, dessine le quartier Villeneuve, à l’Est de la ville, en ayant le souci de perspectives et d’ordonnances régulières. La "rue du boulevard" (rue Emeric David) est l’alignement fort du nouveau quartier. Ledoux centrera sur elle la façade de son nouveau Palais. Construit sur l’emplacement de l’ancien Palais Comtal, le Palais de Justice est commandé en 1787 à Claude-Nicolas Ledoux, qui avait imaginé simultanément la restructuration du quartier. Plus de 200 maisons sont détruites pour créer ce nouvel édifice. La Révolution éclate et les travaux suspendus, ne reprendront qu’en 1822 légèrement modifiés par Michel Penchaud, l’architecte de la prison. Achevé en 1831, la Cour s’y installe le 13 novembre 1832. Devant le Palais des monuments à la gloire de Siméon et Portalis* sont élevés en 1842, oeuvres de l’aixois Ramus inaugurées le 8 novembre 1847. Le fronton néoclassique prévu comme sur le Palais de Justice de Marseille, ne sera jamais réalisé.

Jean-Etienne-Marie Portalis (1778-1807) est un brillant juriste provençal, longtemps avocat à Aix, membre du conseil de la ville en 1789. Napoléon lui confie avec d’autres, la rédaction du Code Civil. Devenu Ministre, il marque son temps par la rédaction du Concordat avec les églises de France.