Opération terrain Campou

Archéologie préventive

Publié dans Mon environnement - Explorer cette rubrique

Période(s) : Néolithique
Découverte(s) : Dêpôt animal Néolithique

En préalable à la construction d’un lot d’immeubles sur le terrain Campou, un diagnostic archéologique qui a révélé une série d’organismes hydro-sédimentaires torrentiels, dont la divagation, a fait disparaître toutes traces d’occupation humaine à l’exception d’une fosse datée du Néolithique, privée de tout contexte. Cette fosse a livré 2396 restes osseux : quelques restes d’ovicaprins et de bovins et surtout 10 squelettes de porcs en position anatomique dont l’état de conservation général indique un comblement rapide de la fosse. Le dépôt principal est constitué d’une truie âgée entre 15-20 mois, déposée sur le flanc droit et le crâne dirigé vers l’est. Les autres suidés, plus jeunes, ont été déposés entre ses membres antéro-postérieurs.
Les ossements ne portent aucune trace de découpe, décharnage, brûlure, dépéçage, ce qui indique que les animaux n’ont pas fait l’objet d’une consommation.La présence importante de jeunes individus d’âges divers et non consommés conduit à privilégier deux hypothèses pour expliquer ce dépôt : une pandémie ou un dépôt rituel.