Opération cours des Minimes

Archéologie préventive

Publié dans Mon environnement - Explorer cette rubrique

Période(s) : Antiquité
Découverte(s) : Une nouvelle portion du decumanus (rue d’axe Est Ouest)

La restructuration du cours des Minimes a donné l’occasion d’un diagnostic combinant le suivi archéologique des travaux de voirie, les explorations préalable à l’aménagement et l’ouverture de sondages pour la compréhension de la topographie de l’agglomération antique et de la ville médiévale des Tours.

Une nouvelle portion du decumanus , découverte en 1970 confirme le très bon état général de cet axe de circulation, dont les deux tiers méridionaux ont pu être dégagés.
La rue est bordée, au sud, par un mur de façade monté en petit appareil contre lequel devait prendre place un trottoir.
Au fil de son long usage (Ie-VIe siècle apr. J.C) cette rue à fait l’objet de nombreux ré-aménagements.
Son état original n’est pas connu mais dans le courant du Ie siècle apr. J.C, elle a fait l’objet d’un traitement monumental.
Elle a en effet été recouverte d’un dallage en pierre calcaire froide sillonnée par 2 ornières formant
2 rails profonds destinés à canaliser les charrois.
La mise en place de ces dalles est peut être liée à la construction du théâtre antique sur le terrain qui surplombe la voie en amont.
Une fracture du dallage de la chaussée a permis de reconnaître l’égout que cette dernière recouvre.
Au Ve siècle l’usure de la chaussée a motivé une réfection intégrale.
Celle ci s’est produite par le comblement des ornières et le complet recouvrement des dalles par une couche de ballast très dure, composée de petits galets et de fragments de céramique concassée.
La chaussée a, par la suite, été régulièrement rechargée.

Ainsi ont été identifiés une quinzaine de niveaux de voie, ce qui porte à 1 m au minimum le rehaussement de la rue entre le Ve siècle et le début du haut Moyen Age.
Une structure enterrée (cave ou cuve) seul vestige susceptible de se rapporter à la période médiévale a pu appartenir à une maison de la ville des Tours qui fut abandonnée dans la seconde moitié du XIVe siècle.
On relèvera que la cuve installée dans l’espace de la voirie antique reprend l’orientation du decumanus , dans une partie de la trame urbaine médiévale.