L’archéologie programmée à Aix

Direction Archéologie d’Aix-en-Provence

Publié dans Mon environnement - Explorer cette rubrique


L’archéologie programmée est élaborée par la communauté scientifique chargée de l’archéologie en France, elle consiste à définir des objectifs d’exploration chronologique et thématique répondant à des besoins précis de recherche.
Elle est réalisée par des archéologues relevant des organismes de l’Etat ou de collectivités territoriales, des universités et parfois même par des archéologues indépendants.
Les explorations sur le territoire communal ont différentes formes qui s’inscrivent dans les travaux de la ville pour l’aménagement des voiries et le plan d’urbanisme :
- la fouille programmée pour répondre à une logique scientifique.
- les programmes de recherche pour mener des projets d’étude communs.
- les prospections pour une veille archéologique avec le repérage et inventaire des sites permettant de réactualiser le zonage.

La fouille programmée ne revêt aucun caractère d’urgence ; elle répond à une logique scientifique contrairement à la fouille préventive qui répond à des projets d’aménagement.
Une fouille programmée peut être réalisée par toute personne ayant fait la demande et reçue une autorisation nominative par les services de l’Etat : délivrée soit par le Conseil National de la Recherche Archéologique (CNRA) si le site est reconnu d’intérêt national, soit par une des Commissions Interrégionales de la Recherche Archéologique (CIRA) si le projet s’inscrit dans le cadre régional.
Placée sous la responsabilité du titulaire de l’autorisation, la fouille programmée est exécutée sous la surveillance d’un représentant de l’autorité administrative et selon ses prescriptions scientifiques.
A l’issue de la fouille, les découvertes de caractère immobilier ou mobilier sont conservées et immédiatement déclarées à l’autorité administrative.
La Direction Archéologie d’Aix-en-Provence avec le concours de l’Institut de Recherche sur l’Architecture Antique (CNRS, MMSH) a mené un programme d’évaluation archéologique mis en oeuvre en 2003-2004.
Propriétaire d’une grande partie des terrains de l’ancien établissement conventuel des Sœurs du Saint-Sacrement, la Ville d’Aix-en-Provence a souhaité mieux connaître les vestiges archéologiques potentiellement conservés dans le sous-sol, pour pouvoir orienter ses choix dans l’aménagement du site.
Les recherches archéologiques conduites sur le site de la Seds, en 2004, ont révélé le théâtre de la Ville romaine d’Aix-en-Provence.
Ainsi, contrairement aux procédures archéologiques habituelles, toujours placées sous le sceau de la fouille préventive, Aix-en-Provence faisait l’objet d’un programme de recherche suscité non par un projet d’aménagement, mais par une stricte démarche de connaissance.
Pour l’archéologie et l’histoire d’Aix-en-Provence, le site de la Seds est emblématique. Réputé de longue date pour sa richesse archéologique, il intéresse, en effet, une longue période de l’histoire d’Aix-en-Provence, entre l’Antiquité et la fin du XIVe siècle.
Ce sont donc près de seize siècles de l’histoire d’Aix-en-Provence qui sont ainsi conservés dans les terrains de l’ancien couvent de la Seds.
Le lieu où se trouve le monument offre des possibilités de mise en valeur exceptionnelles au regard de sa situation urbaine, tant au plan patrimonial qu’urbain.

Etudes spécialisées et travaux universitaires
Depuis la création du service, 21 travaux
d’études et de recherche ont été conduits soit dans le cadre de cursus universitaires, soit par des chercheurs professionnels ou amateurs.
Pour l’année universitaire 2009-2010, deux Master 2 sont en cours sur une collection de céramique et sur les collections lapidaires antiques, un Master 2 en archéo-sciences spécialisé en géo-environnement étudie le mobilier de verre retrouvé lors des fouilles du Palais Monclar en 1995, en vue d’une publication. Ces interventions permettent de compléter les rapports des fouilles anciennes et à ces occasions leur ré actualisation. La collaboration et le soutien d’enseignants-chercheurs de différents établissements comme le Centre Camille Jullian, situé à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, le Laboratoire de préhistoire LAMPEA, le CNRS, la MMSH ou le Centre National de recherche archéologique contribuent à ces études.


DIRECTION ARCHEOLOGIE
MILLES (Route des) - 13100 AIX EN PROVENCE
Tel : 04 42 91 89 55 - Fax : 04 42 91 92 84
E-mail : direction-archeologie@mairie-aixenprovence.fr