Un goût pour le circuit court

Publié dans Au fil de la vie - Explorer cette rubrique

La cuisine centrale, qui prépare 7000 repas chaque jour, travaille avec des plateformes privilégiant la production locale.

969 388 repas servis en 2019

Il n’y a pas que les grandes centrales nationales d’approvisionnement dans la vie. Pour favoriser une économie de proximité et une agriculture raisonnée, la cuisine centrale de la Ville travaille notamment avec les plateformes Biocoop et Localizz, pour les fruits de saison produits dans la région. Elles livrent des produits locaux toute l’année et apportent des garanties en matière de labels (bio, Label rouge, Haute valeur environnementale) et de traçabilité. Biocoop est le premier distributeur spécialisé en bio de France, tandis que Localizz s’appuie sur un solide réseau de 150 producteurs régionaux.

Cette méthode d’approvisionnement permet de privilégier l’extra-frais et le circuit court, qui limite à un seul intermédiaire l’approvisionnement entre la cuisine centrale et les producteurs. Lorsque les fruits ne sont pas produits localement, les oranges ou les bananes par exemple, la Ville fait appel à des approvisionnements plus classiques, contractés via d’autres marchés publics.

Portée par la loi Egalim, la Ville s’est fixé l’objectif de 50 % - 35 % actuellement - de produits de qualité à la cantine, dont 25 % de produits bio - 24 % actuellement - au plus tard le 1er janvier 2022.

LE CHIFFRE

9,89€

C’est le coût de revient d’un repas.
La participation moyenne de la famille est de 3,58 euros.

À Aix-en-Provence, la restauration scolaire est en régie directe ; les 7 000 repas des écoles sont préparés directement à la cuisine centrale, créée en 2006 en périphérie du centre-ville et à proximité des 49 cuisines satellites des écoles. 54 agents y travaillent.

Les repas sont préparés en fonction des normes et des recommandations nutritionnelles en vigueur. Ils garantissent la sécurité alimentaire des repas produits et sont soumis à des contrôles permanents effectués par des laboratoires indépendants.