Sophie Joissains en défense des intérêts aixois

Le Maire d’Aix en Provence, accompagné des membres du groupe Aix-Pays d’Aix a participé ce jour au dernier conseil de Métropole de l’année.

Il s’agissait notamment de valider des choix d’orientations pour les mois et les années à venir. Orientations en matière budgétaire pour 2023, orientations financières et fiscales pour les années à venir. Orientations pour l’intérêt métropolitain de la voirie et des parkings aixois. Le maire, Sophie Joissains explique sa position.

« Sur les orientations budgétaires pour 2023, compte tenu des hausses d’impôts pour l’ensemble des contribuables de la Métropole mais plus fortement pour les Aixois, nous avons voté contre, tout comme le contenu du Pacte Financier et Fiscal (PFF) Ce PFF prévoit la création d’une dotation de solidarité
communautaire pour l’ensemble des communes ( 22 M€ pour 2023, 44 M€ pour 2024 et 66 M€ pour 2025).
Si ce nouvel outil de solidarité est une bonne chose, le fait que la ville d’Aix-en-Provence ne bénéficie que de 3,50 € par habitant alors même qu’elle dispose de quatre quartiers politique de la ville, n’est pas défendable. D’autres communes perçoivent en moyenne 10 euros par habitant. Je suis et je reste solidaire des communes les plus modestes mais cette solidarité ne peut pas se faire au détriment des populations aixoises les plus modestes ».

Outre les questions financières, la Métropole a défini quelle voirie sera d’intérêt métropolitain et quelle voirie sera d’intérêt communal. Le maire rappelait que « La ville d’Aix souhaite conserver sa voirie et l’a fait savoir à la métropole qui a intégré cette demande dans la délibération. La seule question qui se posait était celle de la voirie qui supporte un service exclusif de transports collectifs en site propre. La métropole ayant rassuré notre groupe sur le fait qu’il ne s’agisse pas des voies de bus mais seulement des portions où circule le BHNS, nous avons voté pour. Je rappelle qu’en tant que sénateur, j’avais poussé à l’époque pour que cette question de voirie métropolitain soit décalée après 2020 ».

La fiscalité en chiffres
Dès 2023, la Métropole prélèvera près de 40M€ d’impôts supplémentaires.

  • +6 % de taxe d’habitation sur les résidences secondaires (1,1M€)
  • +6 % sur la cotisation foncière des entreprises (14M€)
  • +30 % de taxe d’enlèvement des ordures ménagères (22M€)
    (prés de 100 euros par foyer)

Les Aixois paient le prix fort
Depuis la création de la métropole en 2016, les Aixois ont perdu 55 M€ de ressources fiscales.
Par ailleurs les Aixois ont perdu 15M€ en fonctionnement et 55M€ en investissement.