Le maire sollicite SNCF Réseau pour limiter les nuisances sonores dues à la circulation des trains

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

Après avoir échangé avec le CIQ de la gare d’Aix Centre, Sophie Joissains, maire d’Aix-en-Provence, a saisi SNCF Réseau au sujet de nuisances sonores générées par la circulation des trains depuis la réalisation des travaux sur la ligne Marseille-Gardanne-Aix.

SNCF Réseau, par retour de courrier, explique avoir mis en place un certain nombre de mesures et de dispositifs afin de limiter les nuisances sonores en question.

L’organisme explique que des travaux d’infrastructures réalisés ont eu pour objectif d’augmenter la desserte entre Marseille et Aix-en-Provence et favoriser ainsi le report modal de la route vers le rail.

Afin que cette augmentation du nombre de trains ne génère pas de nuisances sonores supplémentaires, plusieurs mesures ont été prises en gare d’Aix-en-Provence :
- pose de 3 écrans acoustiques (deux d’entre eux, suite à l’étude d’impact, et un
supplémentaire à la demande des riverains),
- suppression de l’arrêt du train fret, arrêt auparavant obligatoire
- pose de hauts parleurs modernes à son directionnel
- diminution du nombre et de la longueur des messages et annonces diffusés
- déplacement des appareils de voie côté Boulevard Schuman

Pour permettre cette croissance du trafic ferroviaire, SNCF Réseau explique que l’allongement des voies de service en gare d’Aix-en-Provence était nécessaire. Le préchauffage matinal des trains effectué sur ces voies semble constituer une gêne acoustique et vibratoire pour certains riverains. SNCF Réseau précise dans son courrier que cette gêne a bien été prise en compte en lançant, début février 2022 une étude à laquelle ont été associés les riverains.

Cette étude cible l’environnement immédiat de la gare et a pour but de vérifier le respect des normes en matière de bruit.

Elle s’attache également à expliciter les sources des nuisances et étudie la possibilité
d’apporter d’éventuelles solutions pour réduire le bruit des trains en stationnement. Par ailleurs, l’électrification de cette zone actuellement à l’étude permettra la circulation de trains à batteries qui participeront à l’amélioration de l’ambiance sonore et de la qualité de l’air.

SCNF Réseau explique également que des solutions d’exploitation sont dès à présent étudiées pour limiter le bruit occasionné par les trains. Il a par exemple été rappelé aux conducteurs de trains de limiter la durée de préchauffage de leurs moteurs, conformément aux règles de sécurité liée à l’exploitation ferroviaire.