Le couvent des Prêcheurs attend son heure

Archive

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

Après la fin des discussions autour de la réalisation d’un Musée Picasso, la Ville réfléchit à un nouveau projet pour le couvent des Prêcheurs, un lieu d’exception à plus d’un titre

L’histoire a débuté il y a 748 ans. Fondé en 1272 dans le faubourg oriental de la ville comtale, le couvent des Prêcheurs va renforcer sa position au cours des années.

D’abord à la faveur d’une extension urbaine à la fin du XIVe siècle, ensuite lors de l’aménagement par le roi René en 1470 de la grande place, dont il occupe la partie nord-est.

Le nom de l’actuelle place des Prêcheurs laisse peu de doutes sur l’influence du bâtiment. À partir de 1776, la démolition du palais du Parlement laisse sans
locaux les parlementaires, qui s’établissent aux Prêcheurs jusqu’à la mise en service du nouveau complexe judiciaire en 1832.

Le couvent échappe ainsi au démantèlement révolutionnaire.

Le bâtiment entame alors une longue période dévolue à l’enseignement. Il sera tour à tour école normale, écoles primaires, conservatoire, collège de jeunes filles et internat, puis enfin collège, vocation qu’il gardera jusqu’à sa fermeture en 2015.

Un cloître, des galeries, des voûtes, un escalier monumental, des extensions, des décors, un puits maçonné, la richesse architecturale des lieux témoigne de ses nombreux usages.

À la fois exceptionnel et inclassable, le couvent des Prêcheurs bénéficie par ailleurs de la réhabilitation des places comtales en 2019. Il est désormais prêt pour de nouvelles aventures.