La ville se dote d’une réserve civile

Archive

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

Elle vient remplacer le Comité communal des feux de forêts, dont les missions sont moins étendues.

Ce n’est pas vraiment une création, mais plutôt une transformation qu’a votée le conseil municipal le 15 décembre dernier. Aix dispose désormais d’une réserve de sécurité civile, formée de volontaires, de citoyens, souhaitant apporter soutien et assistance aux populations en cas de crise, aux côtés des agents municipaux. Et cela en lieu et place du Comité communal des feux de forêts (CCFF), dont les bénévoles interviennent chaque été dans les espaces boisés pour prévenir les incendies, voire les combattre.

Incendies, mais aussi inondations, canicule, grand froid, tempêtes ou glissements de terrains, le champ d’intervention de la réserve civile est beaucoup plus large. Elle est placée sous la responsabilité du maire. « Dans les faits, le Comité communal des feux de forêt était déjà mobilisé au-delà de sa mission première, sur diverses situations de crise explique Sylvain Dijon, l’adjoint au maire en charge de la sécurité. Ce nouveau statut est aussi une forme de reconnaissance ».

La réserve de la sécurité civile est ouverte aux Aixoises et Aixois âgés de 18 à 80 ans. Après avoir passé la visite médicale, les réservistes pourront opter pour l’unité feux de forêt (ex CCFF), l’unité opérationnelle de sécurité civile - mobilisable toute l’année en cas de crise - ou l’unité de prévention, chargée de mener des actions de sensibilisation.
Un des défis de la nouvelle structure sera par ailleurs de rajeunir ses rangs. Le CCFF compte aujourd’hui 70 bénévoles, dont certains ont déjà été formés à leurs nouvelles missions. Sur le plan matériel, ils disposent notamment de sept véhicules équipés.

Renseignements ccffaix.net