Covid-19 / Point de situation du 30 mars 2021

Publié dans Au fil de la vie - Explorer cette rubrique

CELLULE DE CRISE - POINT DE SITUATION À AIX

Une cellule de crise se tient chaque semaine à l’Hôtel de Ville afin d’établir un état des lieux de la situation sanitaire Aixoise mais aussi pour coordonner la continuité des moyens et services proposés aux Aixois.


CELLULE DE CRISE DU MARDI 30 MARS 2021

La cellule de crise s’est tenue salle des États de Provence de l’Hôtel de Ville sous la présidence du sous Préfet d’Aix-en-Provence Bruno Cassette, en présence de Maryse Joissains Masini, maire d’Aix-en-Provence, des élus municipaux Sophie Joissains, Marie-Pierre Sicard-Desnuelle, Laurent Dillinger, Sylvain Dijon, Michael Zazoun, du commissaire Brua, ainsi que de hauts fonctionnaires de la mairie. L’opposition municipale a été représentée par Marc Pena et Philippe Klein.

POINT SUR LA SITUATION SANITAIRE

- 34 patients sont hospitalisés au sein des services de réanimation : 15 personnes au Centre Hospitalier d’Aix, 14 à l’Hôpital privé d’Aix et 5 à Axium.

- 78 patients sont hospitalisés (hors services de réanimation) : 61 au Centre Hospitalier d’Aix, 16 à l’Hôpital privé d’Aix, 1 au sein de la clinique Axium.

La situation de la crise est stable mais en phase haute. Après accord des familles, 5 transferts de patients ont été effectués (1 vers Tarbes, 1 à destination de Toulouse, 1 vers Castres et 2 sur Montpellier).

Une cellule a été créée pour les familles de ces 5 malades afin qu’elles soient informées en temps réel. Fort heureusement ces 5 personnes sont en meilleure santé et devraient revenir à Aix-en-Provence, en service médecine covid.

Le sous-préfet a tenu à valoriser le centre de vaccination du Val de l’Arc qui constitue un des premiers à avoir été mis en place dans les Bouches-du-Rhône et qui fonctionne depuis le 18 janvier, 7 jours du 7.

Son action sur le territoire a permis de faire chuter le taux d’incidence des personnes de plus de 75 ans. Le sous-préfet a rappelé que la solution pour sortir de cette crise sanitaire passe par la vaccination.

ORGANISATION DE LA CAMPAGNE DE VACCINATION À AIX

Environ 20 000 personnes ont été vaccinées (uniquement avec le vaccin Pfizer, au Val de l’Arc).

Depuis mardi dernier, la vaccination est ouverte au plus de 70 ans.

Le Gouvernement a annoncé que la vaccination des personnels enseignants va débuter le 15 avril. La ville va prévoir la vaccination des personnels des écoles dans le même temps, afin que tous les adultes des écoles soient vaccinés.

LES MESURES POUR VEILLER A LA SÉCURITÉ SANITAIRE DES AIXOIS

Dans sa prise de parole, le sous-préfet a souligné trois points importants :

  • veiller au respect des consignes de sécurité et des gestes barrières
  • continuer, voire accélérer la campagne de vaccination en fonction de l’approvisionnement des doses par l’ARS
  • renforcer les contrôles de police, compte tenu de l’aggravation de la situation sanitaire. Il est constaté de nombreuses dérives avec des attroupements sur l’espace public. (Pour rappel, les regroupements de plus de 6 personnes restent interdits).

La police municipale et nationale renforcent les contrôles sur l’espace public. Chaque semaine les verbalisations pour nuisances sonores explosent car les gens organisent des soirées privées.

LES DISPOSITIFS SOLIDAIRES DÉPLOYÉS PAR LA VILLE

La ville continue et ce depuis un an, a coordonner l’aide alimentaire (produits frais) aux plus démunis et aux étudiants.

Le spectre d’un reconfinement inquiète les services sociaux car il renforcerait le grand isolement de certaines populations.

La Ville continue d’ailleurs à appeler trois fois par jour les personnes isolées. Celles-ci n’ont pas forcement de besoins matériels mais attendent ces appels téléphoniques qui constituent leur seul contact avec l’extérieur.