Concrétiser les liens avec l’Arménie

Aix-en-Provence et la ville de Masis, en Arménie, vont être jumelées.

Le monument dédié au peuple arménien, situé devant l'Office du tourisme

« Nous avons une responsabilité majeure auprès du peuple arménien, peuple ami historique de la France en général et de la ville d’Aix-en-Provence en particulier. Notre commune a en effet été une des premières à reconnaître le génocide de 1915, au début des années 80, et à y dédier un monument réalisé par le sculpteur Toros en 1983 » soulignait le maire, Sophie Joissains, lors du conseil municipal du 14 octobre dernier.

Aix abrite une importante diaspora arménienne avec laquelle un lien très fort s’est tissé au fil des décennies. La Ville a témoigné à plusieurs reprises son soutien au peuple arménien, notamment en accordant en 2020 une subvention de 30 000 euros au Fonds Arménien de France pour des actions de soutien aux populations arméniennes du Haut Karabagh, suite à l’offensive militaire meurtrière de l’Azerbaïdjan.

Et aussi en ce début d’année, en déposant une motion, lors du conseil municipal du 20 janvier, afin de garantir la sécurité de la population de l’Artsakh, coupés du monde depuis l’occupation en décembre dernier du corridor de Latchnine par des « activistes » azéris.

« Cet attachement réciproque va se poursuivre à travers des projets en matière de coopération décentralisée. Il sera également incarné par un jumelage entre notre cité et la ville arménienne de Masis » complète Sophie Joissains. Cette commune, proche d’Erevan et appartenant à la Préfecture d’Ararat, compte 21 965 habitants.
Elle abrite un centre culturel où ont lieu des cours de français, et a inauguré récemment un Boulevard de la Francophonie.

Pour concrétiser cet attachement, Karima Zerkani-Raynal, adjointe chargée des relations internationales, s’est entretenue avec le maire de Masis, David Hambardzumyan, pour imaginer plusieurs pistes de coopération, autour de la francophonie de la jeunesse et de l’innovation. L’ambassade d’Arménie à Paris, qui a participé à cet échange, a fait part de sa volonté d’aider les deux villes à formaliser leur projet de coopération. Le déplacement d’une délégation aixoise et en retour la venue du Maire de Masis, sont envisagés au cours de ce 1er semestre.