Cellule de crise - Point de situation du 18 janvier 2022

Archive


Au regard de la situation sanitaire sur le territoire, Sophie Joissains, maire d’Aix-en-Provence, met en place des cellules de crise afin d’établir un état des lieux de la situation sanitaire locale mais aussi pour coordonner la continuité des moyens et services proposés aux Aixois.

La cellule de crise, organisée ce mardi 18 janvier, s’est tenue exceptionnellement au centre de vaccination du Val de l’Arc, puisque cela fait un an jour pour jour que le centre a ouvert ses portes.


CELLULE DE CRISE DU MARDI 18 JANVIER 2022

La cellule de crise s’est tenue exceptionnellement au centre de vaccination du Val de l’Arc sous la présidence de Sophie Joissains, maire d’Aix-en-Provence, en présence des élus Marie-Pierre Sicard Desnuelle, Laurent Dillinger, Michael Zazoun, Sylvain Dijon, Sylvaine Di Caro, Francis Taulan, du directeur du centre hospitalier d’Aix, Nicolas Estienne, de Valérie Gressel, représentante de la sous-préfecture, du commissaire Cozanet ainsi que de hauts fonctionnaires de la mairie. L’opposition municipale était représentée par Marc Pena.

La cellule de crise a été délocalisée dans le centre de vaccination qui fonctionne depuis un an jour pour jour. Rappelons qu’en décembre 2020, Maryse Joissains avait demandé, dès l’annonce de la sortie de vaccin, de se mettre en ordre de marche pour ouvrir un centre de vaccination.

Le 3 janvier, Maryse Joissains écrivait à l’ARS pour demander l’autorisation. Quelques jours plus tard, l’autorisation étant accordée, le gymnase du val de l’arc était armé pour accueillir un des premiers centres de vaccination des Bouches-du-Rhône. Le centre ouvrait ses portes le 18 janvier 2021. Aujourd’hui, un an plus tard, près de 230 000 personnes ont été vaccinées.


POINT SUR LA SITUATION SANITAIRE

Le taux d’incidence annoncé par l’ARS dans les Bouches-du-Rhône est de 3000 cas pour 100 000 habitants.

 72 patients sont hospitalisés au Centre Hospitalier d’Aix (hors réanimations) - 11 personnes au sein des services de réanimation.

 16 patients sont hospitalisés à l’Hôpital Privé de Provence (hors réanimations) - 16 personnes au sein des services de réanimation.

 8 patients sont hospitalisés au sein de la clinique Axium (hors réanimations) - 5 personnes au sein des services de réanimation.

A ce jour, le plan blanc est en passe d’être levé au sein des hôpitaux et les opérations, jusque là reportées, commencent à reprendre.

Pour le directeur de l’hôpital, les tensions sur les lits et sur les urgences se stabilisent mais le taux de positivité au sein du personnel reste important avec 115 agents positifs à la Covid. Cela handicape le dispositif sanitaire mis en place.

Sophie Joissains tient à souligner que cette crise a révélé un véritable élan de solidarité et de fraternité entre les structures hospitalières privées, publiques et la médecine de ville.

Pour cette cellule de crise, le président des CPTS, (Communautés professionnelles territoriales de santé) Gaétan Gentil est présent. Il témoigne de l’investissement des équipes, privées comme publiques. Il explique assister à une solidarité incroyable.Cependant, selon lui, les professionnels sur le territoire sont en difficulté. Il parle de risques de burn-out des médecins et infirmières qui sont en première ligne sur les changements de stratégie permanente ainsi que les modifications des protocoles sanitaires.

Organisation du centre de vaccination

213000 vaccinations ont été réalisées par le centre de vaccination depuis son ouverture il y a un an.

3 types de vaccins sont proposés au centre : le Pfizer pour les moins de 30 ans, Moderna pour les plus de 30 ans et le Pfizer pédiatrique pour les 5-11 ans.

Jean-Luc Duponchel, directeur de la Santé publique et Handicap de la Ville explique assister à un fléchissement du nombre de rendez-vous pour le Moderna, soit les plus de 30 ans.

Organisation de la vie scolaire

10 classes sont actuellement fermées.

Le maire annonce que la Ville va équiper le personnel des écoles des masques FFP2, de gel hydroalcoolique et d’autotests.

Point sur les dispositifs solidaires

Pour les étudiants tous les dispositifs notamment les cellules d’appui psychologiques sont maintenus avec le Point Accueil Ecoute Jeunes (PAEJ).

Un vide dressing solidaire pour les étudiants est organisé demain, mercredi 19 janvier au sein de la Maison de l’étudiant, situé - 37 Boulevard Aristide Briand https://www.aixenprovence.fr/La-Maison-de-l-Etudiant-vide-son-dressing

Organisation de la vie commerciale

Sur le plan commercial, la situation est difficile notamment au regard de la mise en place du télétravail qui vide beaucoup les restaurants de leur clientèle.
Il y a beaucoup moins de clients également en semaine pour les boutiques en cette période de soldes.
D’après l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (UMIH), une baisse de 50% des chiffres d’affaires a été enregistrée concernant les repas de fin d’année .

La sécurité dans la ville

La police confirme le respect des mesures sanitaires. Restaurants et débits de boissons sont régulièrement contrôlés ainsi que les transports soumis à la présentation d’un pass sanitaire.
A noter que le maire d’Aix demande à la police nationale et police municipale de rester particulièrement vigilantes sur les violences intra-familiales.