Cellule de crise du 14 décembre - Point de situation

Archive

Mardi 14 décembre 2021

Publié dans Au fil de la vie - Explorer cette rubrique

Mardi 14 décembre 2021

Au regard de la situation sanitaire sur le territoire, Sophie Joissains, maire d’Aix-en-Provence, a décidé de remettre en place les cellules de crise en mairie afin d’établir un état des lieux de la situation sanitaire locale mais aussi pour coordonner la continuité des moyens et services proposés aux Aixois.

CELLULE DE CRISE DU MARDI 14 DÉCEMBRE 2021

La cellule de crise s’est tenue salle des États de Provence de l’Hôtel de Ville sous la présidence de Sophie Joissains, maire d’Aix-en-Provence, en présence des élus Marie-Pierre Sicard Desnuelle, Laurent Dillinger, Michael Zazoun, Syvaine Di Caro, du directeur du centre hospitalier d’Aix, Nicolas Estienne, du commandant Nicolas Cluzeau, de Clément Dufour, représentant de la sous-préfecture, ainsi que de hauts fonctionnaires de la mairie. L’opposition municipale était représentée par Marc Pena.

POINT SUR LA SITUATION SANITAIRE

29 patients sont hospitalisés au Centre Hospitalier d’Aix (hors réanimations) - 12 personnes au sein des services de réanimation.

14 patients sont hospitalisés à l’Hôpital Privé de Provence (hors réanimations) - 11 personnes au sein des services de réanimation.

13 patients sont hospitalisés à la clinique Axium (hors réanimations) - 7 personnes au sein des services de réanimation.

L’hôpital a déclenché le niveau 2 du Plan blanc et prévoit des déprogrammations de certaines opérations.

Le directeur de l’hôpital d’Aix explique que le personnel hospitalier est fatigué et sous tension.

Contrairement à la première vague, le confinement n’est pas mis en place, ce qui signifie que le service des urgences continue à fonctionner avec plus de 100 à 120 passages/jour.

Michel Estienne constate également que le centre hospitalier connaît la même fréquentation que lors de la première vague alors même que 80% de la population est vaccinée. Cela est dû au fait que le virus mute. A noter d’ailleurs que le centre hospitalier d’Aix a reçu un premier cas Omicron ce week-end .

90% des patients hospitalisés ne sont pas vaccinés. 100% des patients en réanimation ne sont pas vaccinés.

Actuellement, le département des Bouches-du-Rhône compte 480 lits dédiés au Covid.

Marie-Pierre Sicard Desnuelle rappelle l’importance de la vaccination, du port du masque et du maintien des gestes barrières.

Le représentant de la sous-préfecture, Clément Dufour, fait un point de la situation sanitaire à l’échelle du département :

- Avec 69% de vaccinés, les Bouches-du-Rhône est un des départements les moins vaccinés (en France 77% sont vaccinés).
- Hier soir, 210 personnes étaient hospitalisées au sein des services de réanimation.
- Hier, le taux d’incidence était de 795 cas pour 100 000 habitants. La population active est la plus touchée. La situation se dégrade et les taux sont semblables aux périodes où le confinement était mis en place.
- Chez les 10-19 ans, le taux d’incidence est de 1052 et de 1129 chez les 30-39 ans.

Laurent Dillinger rappelle la grande fatigue des médecins de ville. À Aix-en-Provence, 17% des tests réalisés sont positifs au Covid. Il y a tellement de tests demandés que les laboratoires rencontrent des difficultés à transmettre les résultats dans les 24 heures, les résultats étant parfois transmis dans les 36 heures.

L’ensemble des intervenants présents au sein de la cellule de crise s’inquiète de la période qui se profile, notamment au regard des fêtes de fin d’année qui coïncident avec la pose de congés de personnels soignants.

Organisation du centre de vaccination

Le 15 décembre, la vaccination des enfants fragiles doit commencer. Laurent Dillinger regrette qu’aucune communication de l’Agence Régionale de Santé (ARS) ne permette pas de savoir comment cela va s’organiser.

La vaccination avec le vaccin Pfizer sera assurée jusqu’au 29 décembre au centre de vaccination d’Aix.

Le 30 décembre, le centre procédera à la vaccination avec le vaccin Moderna.

Pour début janvier, 3000 rendez-vous ont été très rapidement pris.

Pour rappel, à partir de demain, le pass sanitaire des personnes de plus de 65 ans ne sera plus valable s’ils n’ont pas reçu la troisième dose (si plus de 6 mois sont passés après la deuxième dose).

Organisation de la vie scolaire

- 13 classes sont actuellement fermées sur Aix.
Désormais, les classes ne ferment plus quand un enfant est positif au Covid.
Pendant le temps périscolaire – cantine et garderies – la Ville veille à une organisation notamment à la cantine pour éviter qu’un trop grand nombre d’enfants déjeunent de façon simultanée. Une fatigue importante est constatée chez les personnels.

- Deux crèches sur une vingtaine sont impactées.

- Les centres sociaux s’apprêtent à accueillir les enfants en respectant les consignes sanitaires.

- Pour les étudiants d’Aix-Marseille Université (AMU), les cours seront en distanciel à la rentrée et ce, jusqu’au 15 janvier dans un premier temps.

Le président Berton a annulé dès la semaine dernière toutes les manifestations liées à la vie étudiante.

Point sur la sécurité à Aix

Pour le commandant Cluzeau, la fin de l’année est toujours très chargée. Cependant, les effectifs du commissariat ne sont pas touchés et les forces de police nationale arrivent à exercer leurs missions.

Les restaurateurs et établissements sont régulièrement contrôlés pour veiller au respect de la présentation du pass sanitaire. Les professionnels sont très coopératifs.

La police municipale est particulièrement mobilisée sur les marchés et le marché de Noël, en particulier pour garantir le maintien des distanciations sociales.