17 millions d’euros de travaux depuis 10 ans

Publié dans Au fil de la vie - Explorer cette rubrique

Depuis 2011, la Ville a investi près de 20 millions d’euros dans les écoles, notamment pour améliorer le confort thermique

Rénovation des menuiseries avec la pose d’un double vitrage, installation de
volets roulants ou autres brise soleil, de voiles d’ombrage dans les cours,
d’un nouveau ventilateur ; ces travaux, certes peu spectaculaires, concourent
pourtant à améliorer le confort thermique dans les écoles. La Ville a investi près
de cinq millions d’euros depuis 2011 dans l’isolation, la ventilation des locaux
et la protection contre le rayonnement solaire.

Si l’on ajoute l’amélioration des éclairages, la modernisation des équipements
informatiques, la rénovation des salles de restauration ou des espaces
sanitaires, le renouvellement du mobilier et du matériel pédagogique, le
montant total des travaux et investissements atteint 17 millions d’euros sur une
période de dix ans.

Quelles solutions ?

Sept actions potentielles ont été définies par la Ville dans le cadre de son plan de végétalisation.

La végétalisation des façades côté cour d’abord, afin d’augmenter le
confort thermique en classe. La création de mini-forêts ensuite, qui consiste à supprimer des zones goudronnées au profit de zones enherbées et d’arbres
nouvellement plantés. Lorsque des espaces végétalisés existent mais restent peu accessibles, le plan vise à les restituer aux enfants, notamment en sécurisant les lieux.

La pergola végétalisée peut être utilisée de son côté pour les écoles dotées de petites cours, les maternelles par exemple, où l’espace au sol est souvent limité
par les aires de jeux. La question de la désimperméabilisation des cours est aussi abordée, tout comme celle des entourages d’arbres ; on peut y installer des
bancs circulaires, des bacs à fleurs ou encore des potagers.

Enfin, la Ville abandonne définitivement les enrobés noirs, qui favorisent la chaleur, pour les remplacer par d’autres coloris.