Agenda

Publié dans Aix en continu - Explorer cette rubrique

< Janvier >
DimLunMarMerJeuVenSam
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31   
Exposition

Expositions hors les murs au restaurant Michaël Féval

Expositions hors les murs au restaurant Michaël Féval

17 janvier

Dans le cadre de son partenariat avec le restaurant étoilé Michaël Féval, Nicole Besnainou, sculpteur et Chrystel Regord, artiste plasticienne présentent une nouvelle exposition dans le restaurant.

 ? Nicole Besnainou :
Rêveuse et voyageuse, elle parcourt le monde son objectif en bandoulière, gardant en mémoire et figeant des instants de vie qui nourrissent ses créations en modelage et en peinture. Et quand elle retrouve sa cour de récréation préférée, son atelier d’Uzès, elle explore la matière : l’argile de ses outils.
Ses sculptures s’élèvent travaillées à même la matière de façon brute. Elles trouvent leur place dans la nature utilisant de la pierre récupérée ou du fer pour faire corps avec elles.
Leurs visages finement sculptés sont ceux d’humains auxquels elle rend hommage, rencontrés sur sa route et réunis dans ses carnets de voyages. Elles s’élancent et c’est la danse qui l’inspire : récemment envahie par l’émotion que lui a procurée les danseurs d’"Hervé Koubi ", de " La Batsheva danse compagnie" et de " Lev compagnie " qui poursuivent leur envolée contre vents et marées de la même manière que ses danseurs d’argile ou de bronze !

 ? Chrystel Regord :
Mon travail est en perpétuelle évolution : aujourd’hui il est plus léger, les failles, craquelures et fissures visibles jadis liées à ma terre natale (les Hautes-Alpes) ont disparu, le travail de la matière s’est allégé, laissant place à la couleur pure. Après un long moment à explorer les limites entre abstraction et figuration, j’ai basculé du côté de la représentation plus graphique. Les multiples couches de peintures sont toujours là, avec leurs superpositions et leur transparence, mais plus révélatrices, plus intimes. La peinture transpire, laissant monter à la surface les différentes strates . Telle que la mémoire, certaines couleurs reviennent vers la surface, interpénétrant la dernière couche de peinture. Je frotte, je gratte, je lave ma peinture à grands coups de jets d’eau. Je peints au soleil, ce qui me permet de jouer avec les temps de séchage, de laisser les gouttelettes d’eau marquer la toile de leur passage. Tout devient trace, chaque geste s’inscrit. Ma pratique est tout sauf une ligne droite, elle est faite de tâtonnements, d’essais, d’échecs et de réussites.

Aix en Provence

361° - Espace d’art contemporain

07 56 86 27 46

tempsfortespace361@gmail.com

http://www.espace361.com

Précédent