Un nouveau collecteur d’eaux usées à La Pioline

Archive

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

La régie municipale des Eaux de la Ville d’Aix-en-Provence et la société ENIT ont procédé vendredi à la mise en eau du nouveau collecteur d’eaux usées Ø 1 000 à l’entrée de la station d’épuration de La Pioline.

Ce nouveau collecteur s’ajoutera à celui, déjà existant, du même diamètre, ce qui permettra d’optimiser et de sécuriser le fonctionnement du système d’assainissement.

Les travaux, qui ont duré 3 mois, ont représenté une opération d’envergure, tant dans le dimensionnement de la canalisation que dans les conditions d’exécution de ce chantier de grande profondeur. 80 tuyaux de 2 mètres de long - et de 1 mètre de diamètre donc – pesant chacun 1,7 tonnes, ont ainsi été enfouis sous 5 mètres de profondeur. La butte visible depuis l’autoroute, au milieu de laquelle a été creusée la tranchée, a ensuite été reconstituée ; elle sera ensuite végétalisée.
« Une technicité de haut niveau » se sont réjoui les différents élus et acteurs du chantier, et « un véritable ouvrage d’ampleur en assainissement avec cette technique particulière de canalisation en grès ».

Le réseau d’assainissement de la Ville d’Aix, c’est :
→ plus de 402 km de canalisation
→ 2 stations d’épuration (La Pioline et Roquefavour)
→ 22 postes de relevage

Historique de la station d’épuration de La Pioline
• 1967  : construction de la station d’épuration avec un ø 800 pour la totalité des effluents de la ville
• 1976 : agrandissement de la station d’épuration
• 1993 : mise en conformité au normes européennes (prétraitement des eaux usées et diminution des odeurs)
• 1998 : limitation de toute pollution des eaux à la sortie de la station (traitement biologique pour l’azote et le phosphore) et augmentation de la capacité de traitement de la station, avec un débit de 2 800 m3/h par temps sec et 4 000 m3/h par temps de pluie
• mai 2006  : construction de la nouvelle station d’épuration. A l’origine, il y avait deux collecteurs, un ø 800 et un ø 1 000, destinés à collecter les effluents de la quasi-totalité de la population de la ville ; sur l’emprise du futur bâtiment se trouvait le collecteur ø 800 qui a été neutralisé pour les besoins de la construction, les effluents de la ville étant alors dirigés vers un seul collecteur ø 1000
• septembre 2015 : afin d’optimiser et de sécuriser le fonctionnement du système d’assainissement, il a été décidé de rétablir un nouvel écoulement en ø 1 000.