Sélection de Dominique Serve

Coordinateur du département Musique Ancienne

Publié dans Culture à Aix - Explorer cette rubrique

La transmission d’une expérience musicale d’un musicien aguerri à un autre moins avancé se fait selon moi principalement par l’exemple et l’imitation. Ceci est particulièrement vrai en ce qui concerne la musique ancienne et l’improvisation actuelle, de par la similitude des structures de ces deux pratiques.
Je vous demande donc de lire « entre les lignes », ou d’écouter « entre les notes », car c’est là que ça se passe…
L’idée qui réunit ces deux pratiques réside dans le constat qu’à l’époque baroque ( de 1600 à la mort de Bach, 1750) les compositeurs connaissaient la musique du passé, bien entendu, mais s’en servaient principalement pour faire de la musique contemporaine : celle de leur temps. C’est ainsi que je tente de la vivre et de la transmettre aux élèves.
Je crois aussi beaucoup à l’alternance entre le rire et le sérieux. Cela crée de la légèreté et évite de trop se prendre au sérieux. Pierre Dac ne disait-il pas, encourageant ainsi une saine réflexion :
« Il est encore trop tôt pour savoir s’il est déjà trop tard ».

Dominique Serve
Coordinateur du département de Musique Ancienne

Voici donc quelques exemples de musiques et de musiciens porteurs de sens :

Le Concert royal de la nuit - Ensemble Correspondances dirigé par Sébastien Daucé - Early Music Festival

My Favorite Things - Louis Sclavis

A Trace of Grace - Alim Qasimov et Michel Godard

Anoushes - Armenian song - Macha Gharibian