Rentrée scolaire : on répond à vos questions

Publié dans Au fil de la vie - Explorer cette rubrique

Plus d’infos sur la rentrée en cliquant ici

Pourquoi la municipalité a t-elle décalé la rentrée au 2 juin ?

Dés l’annonce de la rentrée du 11 mai, la Mairie et l’Education nationale se sont accordées sur le fait que l’Inspection académique collectait l’ensemble des données chiffrées et le mode d’organisation des écoles (nombre de groupes, nombre de jour par semaine, quel niveau scolaire...) et les transmettait à la Mairie le jeudi précédent. En l’absence de ces données, la Ville ne peut appliquer le protocole sanitaire imposé par le ministère de l’éducation.

En quoi ces données chiffrées et ces informations sur l’organisation empêchent t-elles la mairie d’ouvrir les écoles ?

Lundi, il devrait y avoir 1083 élèves répartis en 181 groupes. Chaque groupe aura un mode de fonctionnement et un temps de présence propre à l’école, décidés par les équipes enseignantes et validés par leur Inspecteur de l’Education Nationale (IEN) Certains élèves auront classe durant les quatre jours entiers de la semaine. D’autres n’auront peut-être classe que le matin ou un jour, peut-être deux par semaine.
Toute cette organisation complexe est nécessaire aux responsables de l’Education Nationale pour pouvoir appliquer le protocole sanitaire et la distanciation sociale en fonction du nombre d’enfants et d’enseignants présents chaque jour dans l’école. Et c’est le détail précis de cette organisation dont la Ville a besoin pour mettre les plans de nettoyage, le matériel et les personnels pour assister les enseignants et vos enfants durant leur temps de présence dans leur école.

Pourquoi tant de précautions (nécessité de connaitre le nombre d’enfants précis, le mode d’organisation de chaque classe) ?

Parce que pour respecter le protocole sanitaire nous devons impérativement savoir combien de personnel d’encadrants doivent être affectés à tel ou tel endroit. Depuis la réouverture des écoles en France, une cinquantaine vient de refermer pour suspicion de covid 19. Or c’est l’encadrement humain qui permet de respecter les gestes barrière et de faire effectuer régulièrement aux enfants le lavage des mains.

Je suis enseignant, contrairement à ce que vous dites, j’ai bien fait remonter les informations à la mairie

Certains enseignants ont effectivement bien envoyé le nombre d’élèves qui fréquenteront leur classe à la mairie. Et la Ville les en remercie. Cependant tous ne l’ont pas fait, ce qui est normal puisqu’ils dépendent uniquement de l’Inspection Académique. Il était entendu qu’elle se chargeait de collecter et surtout de valider ces chiffres. La Ville n’a donc reçu que quelques chiffres non validés ou non complétés par la hiérarchie des enseignants. Difficile dans ces conditions de mettre en place le protocole imposé par le ministère. Au-delà des chiffres, la mairie a aussi besoin de connaître l’organisation décidée par chaque enseignant.

Est-ce que vous ne décalez pas la rentrée parce que vous manquez de personnel ?

Il y a au sein du personnel municipal, comme au sein de l’Education Nationale, des agents qui doivent protéger un proche fragile ou ont des enfants à garder. Ils bénéficient des ASA (Autorisation Spéciale d’Absence). Mais malgré cela, la mairie, depuis le début du confinement, a toujours réussi à mobiliser les personnels nécessaires pour la sécurité, le nettoiement, l’état civil…. C’est aussi le cas pour les écoles.

Certaines communes ont maintenu la rentrée pour le lundi 11 mai

Seule la santé et la sécurité des enfants prévalent. Sans données précises de l’Education Nationale, il est impossible d’organiser en toute sécurité l’accueil des enfants. La Ville n’ouvrira les écoles que dans les conditions optimales de sécurité sanitaires.

Pourquoi la Ville n’ouvre-t-elle pas les cantines dans les écoles ?

Le protocole sanitaire du ministère de l’Education préconise un repas tiré du sac et consommé dans la salle de classe.
De plus, en l’absence de données chiffrées de l’inspection académique nous ne pouvons activer la mise en place de la cantine. Cette dernière fournit 10 000 repas par jour. Il faut que l’éducation nationale nous donne le nombre d’enfants déjeunant à la cantine, dans quelle école et quelle classe pour pouvoir anticiper.

Mon école est-elle prête à accueillir les enfants ?

Si les bâtiments sont propriété de la mairie, le temps scolaire dépend de l’Education Nationale et dans les salles de classe, seuls les enseignants sont décisionnaires. Les écoles sont en effet prêtes à accueillir les élèves (désinfection, matériel de marquage des distances remis aux directeurs d’école, gels, masques, savon).

Qu’en est-il des thermomètres promis ?

Les thermomètres thermiques ont été remis aux directeurs d’école. La direction Santé de la Ville a remis une note d’utilisation à chaque directeur. Les enseignant peuvent se rapprocher de lui.

Pourquoi la mairie ne fournit pas les masques et le gel aux enseignants ?

Parce que chaque employeur doit fournir ses salariés. La ville le fait pour l’ensemble du personnel municipal. L’éducation nationale pour les enseignants. Interrogée par l’élue à l’Education, l’Inspection Académique a assuré avoir envoyé deux masques à chaque enseignant, par voie postal à son domicile. Nous fournissons en plus, à chaque école, un flacon grand format de gel hydroalcoolique à disposition de tous les adultes présents.

La mairie a-t-elle réorganisé les salles de classe pour respecter la distance entre les enfants ?

La mairie ne peut pas intervenir sur l’organisation dans les classes car il s’agit d’un temps scolaire géré par l’enseignant en lien avec son Inspecteur Académique. La mairie n’a pas de capacité d’intervention. Les enseignants qui reprennent le travail se sont mobilisés pour appliquer les consignes du gouvernement au sein de leur classe.