Rénovation de la Bastide du Jas

Archive

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

Symbole de l’attachement du peintre Cézanne à la ville d’Aix, la bastide du Jas de Bouffan est en cours de rénovation pour accueillir le public d’ici un an.

Les travaux ont débuté en août dernier au Jas de Bouffan. Une dizaine de corps de métiers spécialisés se croisent ici dans un balai incessant depuis presque un an, encadrés par la Drac (Direction régionale des affaires culturelles).

Tout est revu : charpente, étanchéité, électricité, chauffage, solidité des planchers pour le gros œuvre... Et dans le détail, la rénovation des tomettes, menuiseries, gypseries, peintures et papiers peints, le sondage des murs, le nettoyage des cheminées et la restauration des ferronneries vont donner une nouvelle jeunesse à l’ancienne demeure des Cézanne.

Les façades devraient être achevées en septembre, ainsi que les espaces verts. En effet, à l’extérieur, le parc paysager fait aussi peau neuve. Les statues et fontaines sont en cours de restauration et le lieu, qui était un domaine agricole exploité jusqu’à la fin des années 1960, va retrouver sa vocation maraîchère. Le réseau original de rigoles d’irrigation a été remis en état et quelque 400 arbres et arbustes seront replantés (figuiers, poiriers, pommiers, oliviers, amandiers et pruniers).

L’ancienne demeure des Cézanne, propriété de la Ville depuis 1994 et inscrite au titre des Monuments historiques depuis 2001, s’apprête à devenir l’étape incontournable à Aix du parcours dédié au célèbre peintre, qui mènera les visiteurs de la bastide, à l’atelier des Lauves en passant par les carrières de Bibémus et le musée Granet. Le projet prévoit, au rez-de-chaussée, de reconstituer les pièces avec l’éclat du XIXe siècle pour retrouver l’ambiance de l’époque.

Le premier étage accueillera un espace muséal avec des expositions temporaires ; et au deuxième, l’atelier de peinture de l’artiste va reprendre vie avec une verrière refaite à l’identique.

L’atelier de Cézanne est reconstitué avec la même verrerie qu’à l’époque

Toutes les statues en terre cuite du parc sont restaurées dans un atelier près d’Avignon

Le sens du détail : on retrouve des décors jusque sur les radiateurs de la bastide

Oliviers et pruniers vont habiller les deux côtés de l’allée d’honneur

Le bâtiment est mis aux normes d’accessibilité avec l’installation d’un ascenseur