Quel projet pour le parc Rambot ?

Publié dans La ville se dessine - Explorer cette rubrique

Le parc Rambot, dont la totalité des arbres doit être conservée, retrouverait au printemps 2019 sa vocation d’origine, celle d’un jardin d’agrément « à l’anglaise »
A l’occasion de la création du parking souterrain, le projet de réhabilitation du parc Rambot va voir le jour.

L’idée paysagère est d’en faire un véritable parc « à l’anglaise », avec des buttes, des allées et une promenade botanique, dans l’esprit du legs d’origine de M. Rambot à la Ville, en 1859.

9

arbres déplacés dans le parc

L’emprise souterraine du parking, autour de 3 000 m² sur les 13000m² que compte le parc, nécessite de transplanter neuf arbres à un autre endroit du parc.
Soit 10% environ des sujets, situés pour la plupart aux abords de l’entrée depuis le cours des Arts et Métiers. Même si ces arbres sont relativement jeunes au regard des cèdres centenaires, l’opération préalable de cernage, qui consiste à réduire le volume racinaire des arbres afin de libérer soigneusement la motte, reste délicate.

Elle est intervenue en début de cette année, sous le contrôle de la direction des espaces verts, de l’agence du paysage CEPM et d’écologues.La totalité des arbres du parc, hormis ceux qui présenteraient une maladie, sera conservée.

Les aménagements progressifs, comme les buttes végétalisées, s’accompagneront de plantations complémentaires adaptées au climat méditerranéen. De nombreux arbres ou arbustes seront plantés, assurant une plus grande diversité. La nouvelle topologie favorisera la découverte progressive du parc et de ses massifs.

Parallèlement, le projet vise à doubler la surface dédiée aux jeux d’enfants, mais aussi à installer une buvette avec une terrasse en bois et un kiosque à musique.