Projet des 3 places - Un futur pôle d’attractivité

Archive

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

L’immense chantier des places Madeleine-Prêcheurs-Verdun rendu obligatoire par la vétusté des réseaux enterrés va permettre, à l’horizon 2019, de rendre plus attractif cet espace, en renforçant du même coup la commercialité à l’est du centre-ville.

L’obligation de refaire les réseaux enterrés des trois places était l’occasion d’aller plus loin pour créer un nouveau point d’attractivité à l’est du centre historique qui contre-balance le secteur ouest, côté Rotonde. « Il fallait transformer cette contrainte en opportunité, explique Maryse Joissains, la Ville a donc poussé le projet plus loin ». Le stationnement de surface a ainsi disparu.

Les aménagements confiés à l’agence d’architecture Diaz-Garcia aboutiront à une zone de confort pour les piétons qui pourront déambuler de façon beaucoup plus sereine. Chacun pourra ainsi profiter de l’ambiance commerciale du quartier, dont la spécificité est d’être essentiellement composée d’enseignes traditionnelles, souvent tenues depuis longtemps par de vieilles familles aixoises.

DE MULTIPLES ATOUTS

Et le secteur ne manque pas d’atouts. Il s’agit d’abord de la plus grande place d’Aix, avec ses 9 000 m2, vers laquelle convergent 11 voies d’accès, dont la rue Mignet, la rue Thiers et le passage Agard qui assure le lien direct au cours Mirabeau. Enfin, les marchés forains, qui faisaient partie de l’âme des places, seront de retour dès la fin des travaux. Ils pourront désormais cohabiter avec les terrasses des cafés et rendre au quartier une partie importante de sa dynamique commerciale.

Une étude menée en 2010 par la SEMEPA avait en effet montré que l’apport du marché en flux piétons sur les places Madeleine, Prêcheurs et Verdun était estimé à plus de 30% par rapport à un jour sans marché.

LES NOUVEAUTÉS À VENIR

Récemment, les découvertes archéologiques majeures pour l’histoire d’Aix ont fait émerger l’idée de les rendre définitivement visibles au public. Actuellement en phase d’étude technique de faisabilité, certains vestiges – notamment du palais comtal – pourraient être mis en valeur depuis des zones vitrées installées au sol.

Actuellement en négociation, l’installation d’une fondation artistique dédiée à l’un des artistes majeurs du XXe siècle pourrait attirer près de 500 000 visiteurs chaque année dans l’ancien collège des Prêcheurs. Une aubaine pour ce quartier et pour le centre ville en général.

Enfin, situées à proximité de nombreux établissements scolaires, les places ont toujours attiré la jeunesse aixoise. L’installation d’un wi-fi public à la fin du chantier en fera l’un des premiers espaces connectés de la ville.