Priorité à la sécurité des écoles

Archive

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

Jeudi 15 septembre à 15 heures, a eu lieu, conformément aux préconisations gouvernementales, le premier exercice de simulation d’une attaque terroriste dans un établissement scolaire. C’est l’école Jules-Payot, boulevard de la Grande-Thumine, dans le quartier du Jas de Bouffan, qui a été choisi pour cet exercice.

Si les encadrements des polices nationale et municipale étaient informés de cette fausse alerte, les effectifs déployés sur le terrain ne l’étaient pas. Ainsi ont pu être testées en situation réelle leurs capacités d’intervention.

La police municipale a déployé trois équipages sur place, pour la mise en place d’un périmètre de sécurité élargi, dans un délai de l’ordre de 5 à 7 minutes. L’équipage de la police nationale (BAC) désigné pour ce type d’intervention, a rejoint l’école en une quinzaine de minutes.

Un exercice qui s’est tenu, hasard de l’actualité, au moment ou le TER Marseille-Briançon percutait un camion au passage à niveau de Pey Blanc, à Aix-en-Provence.
A l’issue de cette première simulation, il a été procédé à un debriefing commun.

Cet exercice s’inscrit dans une série de mesures mises en place par la Ville d’Aix pour répondre aux préconisations gouvernementales en matière de sécurité dans les écoles, qui accueillent 9 665 enfants.

La Ville d’Aix a consacré à ces mesures, durant l’été, 160 000 €, pris sur le budget d’entretien des écoles (1). Cette somme comprend :

  • une mini-télécommande à bouton unique permettant de signaler une intrusion à l’intérieur de l’établissement ; ce dispositif, destiné aux directeurs d’écoles et au personnel encadrant, peut être porté à la ceinture, en sautoir, en porte-clef, en bracelet...
  • des travaux effectués pour améliorer la sécurité dans les écoles : installations de systèmes de verrouillages intérieurs sur l’ensemble des portes des classes ;
  • la modification ou le renforcement des enceintes scolaires, ainsi que des cheminements spécifiques aux entrées et sorties scolaires ;
  • la modification ou le renforcement des systèmes d’interphonie, utiles à la bonne gestion des allées et venues dans les établissements scolaires (cf. pièce jointe).

(1) Le budget d’entretien des écoles aixoises est d’un million d’euros par an.