Police municipale et police nationale unies pour le meilleur

Archive

Le préfet de police des Bouches-du-Rhône était à Aix pour l’officialiser

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

Cela fait plusieurs années qu’à Aix, la police municipale et la police nationale travaillent main dans la main. Leurs équipages, de jour comme de nuit, sont habitués à opérer ensemble, à échanger des informations. Jusqu’à présent, cette coopération était fondée uniquement « sur la confiance et le contact entre les personnels ». Désormais, elle s’appuiera, très officiellement, sur une « convention de coordination de la police municipale et des forces de sécurité de l’Etat ».

Ce qu’a confirmé le préfet de police des Bouches-du-Rhône, Jean-Paul Bonnetain, venu à Aix, dans les locaux de la police municipale, pour sceller avec le maire cette convention, en présence du sous-préfet Yves Lucchesi et du commissaire central Jean-François Jaffuel. « Il y a, a déclaré le représentant de l’Etat, des conventions qui annoncent... Parfois ne font qu’annoncer... Et il y a des conventions qui consacrent. Celle-ci consacre une collaboration confiante et efficace ».
Cette convention formalise un grand nombre de points, notamment l’échange permanent d’informations opérationnelles entre les deux polices, la coordination de leurs interventions, les liaisons radios et Internet... Elle est conclue pour une durée de trois ans, renouvelable par reconduction expresse.

Commencée avec une prise d’armes sur le parvis du bâtiment de la police municipale, la manifestation s’est achevée sur une visite du centre de supervision urbaine, où convergent les images des caméras de vidéo-protection. Outre leur aspect dissuasif, ces caméras peuvent contribuer à la résolution de crimes ou de délits ; cela a été le cas à 23 reprises depuis le début de l’année.