Maître Kano, Commandeur des Arts et Lettres

Hommage

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

L’ambassadeur de France au Japon, Thierry Dana, a récemment décoré, à titre posthume, Tanshu (Shuho) Kano, maître de Nô qui s’est éteint l’été dernier à l’âge de 80 ans, du titre de Commandeur des Arts et Lettres. Une distinction remise à sa veuve, Seiko Kano, lors d’une cérémonie officielle à l’ambassade de France à Tokyo.

Issu de la famille Kano, dynastie réputée de cet art ancestral, maître Kano était né en 1937 à Kumamoto, 4ème fils de Isao Kano, acteur de théâtre Nô et descendant du peintre officiel du seigneur Hosokawa à Kumamoto.

Amoureux de la cité du Roi René, lieu d’études supérieures de sa fille, maître Kano avait fait don à la Ville en 1994 d’une scène de théâtre Nô traditionnel, la seule au monde encore à ce jour à être exposée en dehors du Japon. Elle est aujourd’hui installée dans les jardins du parc Saint Mitre.

Le maître du théâtre Nô aura été le point d’ancrage des échanges entre Kumamoto et Aix avant que les deux villes ne signent officiellement un accord de partenariat en 2013. Le maire de la cité japonaise devrait d’ailleurs être reçu au début du mois de décembre à l’ambassade de France au Japon, pour évoquer, entre autres, les 6èmes rencontres de la coopération décentralisée franco-japonaise de 2018, qui se tiendront à Kumamoto.