Les causeries du Palais - la mémoire partagée

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

Chaque mardi, de mars à juin et de septembre à décembre 2017, la Direction Archéologie et Muséum de la Ville d’Aix-en-Provence et la Maison de l’Espagne vous invitent à venir écouter et questionner, sur des sujets variés, archéologues, spécialistes, historiens, historiens de l’art et professionnels du patrimoine.

D’abord imaginées pour faire partager les résultats des recherches archéologiques qui se déroulent sur le vaste espace urbain concerné par les travaux, les Causeries du Palais ont aussi pour ambition d’ouvrir plus largement sur des champs historiques, sociétaux, esthétiques et patrimoniaux, voire paléo-environnementaux.

Elles visent, à partir de cas concrets, à faire connaître des aspects méconnus de la discipline archéologique (ses méthodes, ses outils, son cadre juridique...), de recomposer les grandes étapes de la fabrique de la ville d’Aix-en-Provence, de révéler son patrimoine disparu ou ignoré, de découvrir les incroyables voyages offerts par les objets trouvés lors de recherches archéologiques, de lever le voile sur des métiers très divers, et de faire découvrir également d’autres histoires concernant d’autres lieux.

Ces rencontres seront, enfin, l’occasion d’aborder collectivement les questions que soulèvent quelquefois les pratiques archéologiques ou les choix retenus dans la restauration des édifices.

Elles donneront chaque fois l’opportunité de dialoguer de vive voix avec des professionnels, soucieux de faire partager leurs connaissances, leurs compétences et leur passion.

Les séquences prendront des formes différentes : rencontres-débats, visites, ateliers.

Entrée : 3 € (boisson offerte) sur inscription au 04 42 21 21 11.

Au programme

Les mardis 7, 14, 21 et 28 novembre - De 18h30 à 20h


Mardi 7 novembre

Nùria Nin, Conservateur en chef du patrimoine, responsable de la Direction Archéologie et Muséum

Quoi de neuf sous la place de Verdun ?

Après quelques mois de fouille, les grandes étapes de l’histoire du quartier comtal de la ville se dégagent progressivement, permettant aujourd’hui de remonter jusqu’à l’Antiquité. De la voie Aurélienne jusqu’au palais de Verdun, les vestiges matériels, patiemment mis au jour par les archéologues, dessinent les principaux traits d’un espace resté longtemps péri-urbain, avant de devenir résidence comtale puis parlement de Provence


Mardi 14 novembre

Ariane Aujaleu, archéologue responsable d’opération à la Direction Archéologie et Muséum

Les sous-sols du parking de l’hôpital, une fenêtre sur les abords de la ville antique

Au cours de l’été 2016, des fouilles entreprises à l’emplacement du nouveau parking du Centre hospitalier d’Aix-en-Provence ont permis d’observer pour la première fois, la voie antique qui desservait la ville depuis le nord. Son tracé, habituellement restitué à l’emplacement de l’avenue Philippe-Solari, est désormais bien défini. Au cours des Ier et IIe siècles, sa rive ouest accueillait un noyau funéraire.

Cet ensemble apporte un éclairage nouveau sur la topographie urbaine du nord de la ville et ses modalités d’occupation


Mardi 21 novembre

Guillaume Contini, Doctorant, Aix-Marseille Université

Les impacts environnementaux des faits de guerre et des activités pyrotechniques de la Seconde Guerre mondiale dans la France méridionale

La question des impacts environnementaux de la Seconde Guerre mondiale a été depuis longtemps abordée en Grande Bretagne, mais pas en France.
Objet d’une thèse de IIIe cycle en histoire, elle vise à répertorier et étudier les faits de guerre et les activités pyrotechniques sur les sites militaires de la côte méditerranéenne française, de la frontière italienne à la frontière espagnole, entre 1939 et 1945 : typologie des systèmes de défense au sol, types d’avions, localisation des zones d’impact des bombardements, types de munitions employées en fonction des diamètres des cratères


Mardi 28 novembre

Stéfan Tzortzis, Archéo-anthropologue au CNRS

La peste en Provence : à la croisée des sources historiques et de l’archéologie

Tirant son étymologie du latin pestis, « le fléau », la peste figura longtemps au premier rang des maladies infectieuses les plus redoutées. Si, en dehors des médecins et épidémiologistes, elle a, de longue date, inspiré les chroniqueurs et intéressé les historiens, ce n’est que récemment que ses témoins matériels ont
intégré le périmètre de la recherche archéologique.

Dans ce domaine, la Provence est le théâtre, depuis une vingtaine d’années, de nombreuses découvertes, notamment pour l’Epoque moderne. Bien que tirant leur essence du passé, ces études n’en ont pas moins une résonance toute particulière sur certaines problématiques actuelles de santé publique.


Organisateurs
Direction Archéologie et Muséum de la ville d’Aix-en-Provence
Maison de l’Espagne

Lieu
Maison de l’Espagne
7ter et 9, rue Mignet
13 100 Aix-en-Provence
Tél. 04 42 21 21 11

Dates et horaires
Mardis 7, 14, 21 et 28 novembre
de 18H30 à 20H

Retrouvez également le programme des conférences en format .pdf

PDF - 1.8 Mo