Les Prêcheurs ferment, vivent les Prêcheurs !

Archive

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

Dans quelques jours, le collège des Prêcheurs abandonnera sa mission d’enseignement, qui sera transférée, à la rentrée, au collège de Luynes. Ce vaste espace – composé de cinq corps de bâtiments organisés autour du cloître et de deux cours intérieures – une fois libéré par le Conseil départemental, va revenir à la Ville.
Cette dernière a beaucoup réfléchi à la future destination du lieu, en tenant compte de quatre objectifs : réhabiliter le cloître pour le faire découvrir au public, rééquilibrer le centre-ville en renforçant la fréquentation de ce quartier par une population jeune, créer une crèche et enfin conforter le pôle judiciaire, déjà bien présent dans ce secteur.

A partir de là, il a été envisagé, et voté lors du dernier conseil municipal de la mandature précédente, en février 2014, une triple destination pour les Prêcheurs.
D’abord, le cloître sera mis à disposition du diocèse, de façon à permettre au public de découvrir les lieux et, au-delà, de mettre encore plus en valeur l’église de La Madeleine, actuellement en réhabilitation.

Ensuite, le bâtiment D, tourné vers la rue Suffren, et le bâtiment B 2, s’ouvrant sur la rue Chastel, se transformeront en une crèche d’une soixantaine de berceaux, pour les familles du centre-ville.

Enfin, le bâtiment A, donnant sur la place des Prêcheurs, et le bâtiment B 1, actuellement affectés à des salles de classe, pourraient abriter un pôle de formation et de recherche judiciaires de l’Université ; il regrouperait l’institut d’études judiciaires (IEJ, qui prépare les étudiants aux professions d’avocats et de magistrats), et diverses autres formations.

Cette triple utilisation nécessite auparavant de réhabiliter les lieux, dont l’état est parfois dégradé. Les nouvelles destinations du collège des Prêcheurs ne seront donc pas effectives avant 2017 ou 2018.

Près de 750 ans d’histoire
C’est en 1272 que les frères Prêcheurs – ou Dominicains – s’installent à Aix. Leur couvent, rénové au XVIIème siècle, s’accompagne d’un cloître et de l’église de La Madeleine, elle-même reconstruite à la fin de ce même siècle, jusqu’en 1703.
Lorsque le Palais Comtal est démoli, peu avant la Révolution, le Parlement de Provence s’installe dans le couvent des Prêcheurs. Puis, avec la Révolution, il devient palais de justice, caserne, école normale d’instituteurs, conservatoire de musique et enfin, à partir de 1886, cours secondaire de jeunes filles. Le lieu conservera cette vocation scolaire jusqu’en juin 2015.