Le camp des Milles

Archive

la mémoire reconstruite

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

L’état de préservation du camp des Milles, inédit en Europe, en fait un témoin précieux de l’horreur de la Seconde Guerre Mondiale. Sa réhabilitation, en prélude à une année culturelle traversée par le thème des migrations, revêt une forte portée symbolique.

Le site, immense, (l’espace bâti de 15 000 m² se déploie sur un terrain de sept hectares) Il a accueilli en 2012 un projet muséographique de tout premier plan, combinant volet historique, mémoriel et réflexif.
Il est actuellement un lieu phare de MP2013.

Le Camp des Milles est le seul en France à avoir affiché les trois visages de l’internement, du transit avant l’émigration, et de la déportation. Plus de 10 000 anonymes, mais aussi des intellectuels, des écrivains ou des peintres, alors qualifiés de « suspects, d’indésirables ou de juifs », y ont été rassemblés entre 1939 et 1942.
Parfois qualifié de « camp des artistes », le site présente d’ailleurs encore des dessins ou des peintures sur les murs, comme autant de stigmates de leur créativité. La salle des peintures murales par exemple, est aujourd’hui restaurée et protégée. L’ensemble du site est classé « Monument historique ».

Plus d’informations sur le Camp des Milles sur :
www.campdesmilles.org