Le Jas de Bouffan fête ses 40 ans

Archive

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

Pour célébrer les 40 ans du quartier du Jas de Bouffan, la Ville a proposé aux habitants et aux associations d’intégrer différents ateliers de travail - de décembre 2014 à mars 2015 - pour faire part de leurs suggestions, et ce dans quatre domaines : sport, culture, animation, social. Les bailleurs sociaux, les écoles et les commerçants ont également été sollicités.

Parmi les temps forts de cet anniversaire, le 27 juin est organisé un carnaval avec une déambulation dans le quartier et une arrivée au Théâtre de verdure. Du 16 au 18 juillet c’est le festival Zik Zac qui devrait se dérouler dans ce même théâtre et prendre un relief particulier. Il en ira de même pour les « Instants d’été », ces séances de cinéma gratuites et en plein air qui se déroulent chaque été.

Un loto familial, des manifestations sportives, des balades dans le Jas de Bouffan pour découvrir des endroits insolites, une exposition de photos, des conférences sur le développement du quartier, son passé et son avenir, sont notamment prévus. Quant aux enfants des écoles, ils apportent leur contribution en réfléchissant à l’architecture de la ZAC, au travers de visites, de photos, de maquettes...

Il était une fois dans l’Ouest

Jas de Bouffan : en provençal, ce nom signifie « bergerie où le vent souffle »...
La ZAC du Jas de Bouffan – que les anciens Aixois appellent simplement « la ZAC » – est née dans l’esprit des urbanistes de la ville dès les années 60, peu avant son classement, par un arrêté ministériel de 1964, en ZAD (zone d’aménagement différé). Sa future création a été officialisée par le conseil municipal en 1969, puis confirmée par un arrêté préfectoral de 1970.

La naissance et le développement de la ZAC ont été pensés comme un ensemble cohérent, aéré, avec de nombreux espaces verts et des voies de circulation larges. Les barres d’immeubles, l’une des pires caractéristiques des cités des années 60, seront oubliées, au profit d’îlots de bâtiments, de trois à six étages – huit étages pour le Bois de l’Aune – avec une recherche de points de vue sur... Sainte-Victoire.

Le gymnase Louison-Bobet sortira de terre en 1972, les premiers immeubles d’habitation en 1973, le quartier de la mairie annexe en 1974, la même année que l’auberge de jeunesse. Viendront ensuite la Fondation Vasarely – même si, officiellement, elle ne se situe pas dans le périmètre de la ZAC – le stade de l’Ouest, qui s’appellera plus tard Maurice-David, la piscine Plein ciel, l’hypermarché Rallye, qui deviendra Géant, le Théâtre de Verdure de 800 places et son parc de 4 hectares avec un plan d’eau, la salle du Bois de l’Aune, le centre des impôts, le siège régional de Météo France, l’hôtel des ventes, la MMSH (Maison méditerranéenne des sciences de l’homme), le Château de l’Horloge, bâtisse à l’abandon, réhabilitée en centre socioculturel...

Cliquez sur l’image ci-dessous pour consulter le programme de toutes les manifestations
des 40 Ans :

PDF - 2.2 Mo