Le Jardin archéologique de Grassi

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

En 2015, un programme de valorisation du patrimoine archéologique aixois a été lancé par la municipalité, dans le but de repenser la mise en valeur, déjà ancienne, des sites antiques de Grassi et des Thermes.

Sur le site de Grassi, sont conservés les vestiges de deux maisons romaines, occupées durant le Haut-Empire et au moins jusqu’au début du VIe siècle ap. J.-C. : la maison dite au Péristyle Rhodien et la maison au Grand Péristyle. Ces habitations s’insèrent dans un ensemble résidentiel composé de cinq maisons à la décoration luxueuse.

Découverts fortuitement en 1939-1940 au cours du creusement de tranchées de défense passive, les vestiges ont fait l’objet de huit investigations archéologiques jusqu’en 1960, et ont été classés au titre des Monuments Historiques en 1958. En 1988, ils ont été restaurés dans le cadre de la création du parc archéologique du « Jardin de Grassi ».
L’opération réalisée sur le site au printemps par la Ville, a consisté en un nettoyage des vestiges conservés afin de distinguer les vestiges antiques des restaurations contemporaines, et d’en dresser un plan complet qui pourra être recalé sur le cadastre actuel. Elle a aussi permis de faire un diagnostic de leur état sanitaire en vue du nouveau programme de valorisation.
En 2016, la Direction Archéologie mènera de nouvelles investigations sur le site, sous le contrôle de l’État, pour éclaircir les dernières zones d’ombre, avant la réalisation d’une étude par un architecte du patrimoine pour la revalorisation du site.