La Rose des vents fleurit à Beisson

Archive

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

PNG - 309.7 ko

Le 28 février 2014, Jean-Michel Othoniel a inauguré auprès des habitants de Beisson La Rose des vents sur le belvédère. Une œuvre contemporaine, fidèle à ce qui a fait la notoriété de l’artiste français, qui n’oublie pas pour autant de rendre hommage à l’histoire de ce quartier.

L’installation de cette sculpture de près de six mètres de haut et deux de large, vient clore le programme artistique « quartiers créatifs », débuté en 2013 dans le cadre de l’année Capitale européenne de la culture. Réalisée par l’artiste Jean-Michel Othoniel intégrera définitivement le belvédère de Beisson.

Co-produit par la Ville, « quartiers créatifs » avait pour objectif de valoriser la richesse culturelle du quartier actuellement en pleine rénovation urbaine. Lorsque Jean-Michel Othoniel a rencontré pour la première fois les habitants de Beisson, certains d’entre-eux avaient évoqué avec nostalgie la disparition du vieux moulin, autrefois l’emblème de leur cité.
Sensible à leur propos, l’artiste offre une très belle réponse avec La Rose des vents, sculpture mobile qui pourra se mouvoir au souffle du mistral ou de la tramontane. Elle laisse imaginer les formes de cette fleur minérale du désert qui a la fragilité du verre, l’un des matériaux de prédilection de l’artiste depuis sa résidence au CIRVA de Marseille dans les années 90. Elle rend aussi hommage à la diversité culturelle qui fait la richesse de Beisson.

Cette œuvre s’inscrit dans la série des nœuds dessinant des formes serpentines dans l’espace, qui ont été découvertes lors des dernières expositions de l’artiste et dont certaines sont présentées depuis décembre dernier au musée Granet (voir article).

Véritable signal au sein de ce quartier qui surplombe la ville, l’œuvre de Jean-Michel Othoniel est appelée à devenir, à l’instar des grandes commandes publiques réalisées par l’artiste, un point de rencontre et d’échanges, au sein de ce quartier alliant la mémoire d’un patrimoine architectural novateur et une ouverture vers l’avenir.