L’Amérique latine en 103

Archive

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

Deux Aixois partent faire le tour de l’Amérique latine en Peugeot 103.
Leur mission : effectuer 25 000 km en 9 mois. Leur but : vivre une aventure originale.

Le départ est fixé le 3 juin. Gauthier et Romain vont s’envoler au Brésil, à Rio. Là-bas, ils vont enfourcher leurs deux Peugeot 103 partis en cargo quelques jours plus tôt. Leur objectif : traverser huit pays de l’Amérique latine, soit un itinéraire de plus de 25 000 km en l’espace de neuf mois. Et ce, à la vitesse maximale de 45 km/h... « Mais en pédalant, on peut aller plus vite notamment dans les montées » s’amuse Gauthier.

Point de départ de cette aventure un peu folle, « une soirée entre amis le 17 octobre 2014. On évoquait des souvenirs d’anciens voyages, et soudain, emportés par l’euphorie, le projet est né. Et si on recommençait plus loin, plus longtemps ? » Le lendemain matin, les idées plus claires, les deux complices sont épuisés par leur virée nocturne mais l’envie de partir persiste. Alors, ils commencent à préparer leur voyage.

Un parcours déjà semé de galères...

Les deux amis de 25 et 26 ans décident de quitter leurs activités respectives, l’un dans le management informatique l’autre dans le commerce et dessinent leur parcours.
D’abord, le Brésil puis l’Equateur, le Pérou, la Bolivie, le Chili et l’Argentine. Leur seul moyen de locomotion : un 103. La raison ? «  Aucune idée... C’est un mode de transport qui nous a séduits, le côté mécanique, c’est minimaliste, on pourra changer toutes les pièces ; sur ces bécanes il n’y a pas d’électronique » explique Romain. « Et puis, ajoute son comparse, c’est un aimant à grands-pères et à filles... »

Plaisanterie mise à part, les deux amis vont transporter 150kg chacun, « poids de la mob compris ». Dans leur sacoche, un troisième 103 en pièces, une tente, des duvets, un réchaud, de la nourriture, des vêtements chauds pour l’Amazonie, des froids pour la cordillère des Andes. « D’ailleurs, nous pouvons déjà prévoir des pannes là-bas, car on sera à plus de 4000 m. A cette altitude, l’oxygène manque et les moteurs ne fonctionnent plus. » Heureusement, il y a des pédales...

Autre difficulté à prévoir : faire face aux phobies. Gauthier a une peur bleue des serpents, Romain des araignées. Pour se préparer à l’Amazonie, en plus de l’achat d’un hamac moustiquaire qui évitera de dormir au sol en compagnie de leurs chers amis, Romain a fait l’acquisition depuis quelques semaines d’une peluche en forme d’araignée « pour déjà surpasser sa phobie ». On lui souhaite que ça fonctionne...

Pour suivre leur aventure abonnez-vous à leur page Facebook Aventure & Vous

La vidéo de présentation des deux Aixois est à découvrir ici