Fabienne Verdier sur les terres de Cezanne

Archive

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

Du 21 juin au 13 octobre 2019, au Musée Granet, au Pavillon Vendôme et à la Cité du Livre

Du 21 juin au 13 octobre 2019, trois institutions culturelles majeures de la Ville d’Aix-en-Provence seront réunies (musée Granet, musée du pavillon de Vendôme et Cité du livre – galerie Zola), pour présenter durant tout l’été les différentes facettes de l’oeuvre de Fabienne Verdier ainsi que ses dernières créations, fruit de sa présence sur les hauts lieux cézanniens depuis une année.

L’oeuvre de Fabienne Verdier est est composé de tableaux peints, de dessins, de films, de carnets de réflexion et, depuis peu, d’installations dans lesquelles le spectateur devient le centre du bouillonnement de ses images.

À Aix-en-Provence, elle a expérimenté pour la première fois un atelier nomade qui lui a permis de peindre sur le motif. Face aux mêmes défis que s’était fixés Cézanne, comment une artiste d’aujourd’hui bouleverse-t-elle à la fois son propre monde et le nôtre ?

L’oeuvre de Fabienne Verdier est un voyage qui permettra aux visiteurs de renouveler leur relation au paysage, aux montagnes de l’esprit.

Ces expositions s’accompagnent d’un programme très large en direction de tous les publics : conférences, rencontres, concerts, ateliers pédagogiques, visites guidées, danse, lectures...

Au musée Granet

Sur plus de 700 m2 d’espace muséal, l’exposition retrace le parcours de Fabienne Verdier depuis son retour de Chine où elle est restée plus de 10 ans, jusqu’à ses œuvres créées ces derniers mois dans les carrières de Bibémus, face à la Sainte-Victoire, à Puyloubier, ou au sommet de la montagne mythique... Il s’agit de la première rétrospective de l’artiste en France après celle au Hong Kong City Hall en mai 2014.

Cette exposition-rétrospective permettra au visiteur d’appréhender l’œuvre de l’artiste dans sa globalité, de mieux comprendre son apprentissage auprès des lettrés chinois après la Révolution culturelle et de voir comment, rentrée en France, Fabienne Verdier élabore une esthétique nouvelle en se nourrissant des grands courants de pensée de la peinture occidentale (des Primitifs flamands à l’Expressionisme abstrait).

Ainsi, au fil des salles du musée, ce sont 6 temps forts qui seront proposés aux visiteurs, autant de moments qui permettent d’embrasser l’évolution et la richesse du travail de l’artiste...

La dernière section de l’exposition sera consacrée à ses toutes nouvelles créations issues de son expérience du plein air sur les terres de Cézanne, où l’on verra pour la première fois comment l’artiste s’est confrontée à la Sainte Victoire et aux lieux cézanniens durant près d’une année.

Plus d’infos en cliquant ici

Au musée du pavillon de Vendôme

Du 21 juin au 13 octobre 2019, l’Atelier nomade présente les techniques de travail de Fabienne Verdier. Dans ce lieu atypique du XVIIIe consacré à l’art contemporain, posé dans un jardin en plein cœur de la ville, on pourra voir "l’atelier nomade" de l’artiste, celui qui lui a permis de travailler "sur le motif", dans la nature même.

On y verra aussi ses pinceaux aussi bien en poils de barbe de rat que de plume de coq... une salle entière sera consacrée aux dessins et gouaches réalisées au sommet de la montagne Sainte -Victoire ; un film Walking painting fera mieux comprendre la complexité du processus de création de l’artiste.

En écho, au premier étage, on pourra voir le "story-board" des différentes phases de travail qui ont abouti à ses dernières œuvres inspirées des lieux cézanniens et visibles au musée Granet.

Plus d’infos en cliquant ici

À la Cité du livre – Galerie Zola

Du 21 juin au 14 septembre sera présentée Sound traces, une installation vidéo dans laquelle le visiteur pourra véritablement s’immerger.

Cette oeuvre cinématographique est le résultat d’une résidence durant l’été 2017 à l’invitation de l’académie du festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence.

Dans la chapelle de la Visitation située au cœur de la ville, Fabienne Verdier a étudié avec 4 jeunes quatuors parmi les plus talentueux de leur génération, comment l’écriture propre à chaque œuvre musicale pouvait faire émerger sous le pinceau, des vides et des formes qui feraient entendre ces œuvres d’une façon nouvelle, comme l’artiste l’explique : "cette œuvre est un voyage visuel et sonore qui permet au spectateur de ressentir la musique et la peinture selon son tempo, au rythme de son imaginaire".

Au prieuré de Sainte-Victoire une exposition exceptionnelle aura lieu au même moment dans la chapelle, restaurée en 2016-2017 par les Amis de Sainte-Victoire.

Une vingtaine de photographies prises par Philippe Chancel lors des séances de création de Fabienne Verdier sur le site en octobre 2018 seront présentées, ainsi que des fac-similés des œuvres réalisées à cette occasion.

Plus d’infos en cliquant ici

Retrouvez tous les événements autour de l’exposition sur museegranet-aixenprovence.fr