Dispositif d’accueil hivernal des "sans abri"

Centre Communal d’Action Sociale - CCAS

Publié dans Au fil de la vie - Explorer cette rubrique

Le dispositif d’accueil hivernal des sans abri est géré par le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) qui met à disposition 2 groupes de 3 gardiens et un coordonnateur afin d’accueillir les personnes sans domicile dans de bonnes conditions, à l’Auberge de jeunesse (le CCAS loue une partie de l’Auberge de jeunesse afin de compléter le centre Henri Dunant).

La capacité d’accueil est de 20 places par chambre de deux à l’Auberge de jeunesse. Les personnes logées entre 20 heures et 8 heures vont ensuite prendre le petit déjeuner au centre Henri Dunant.

Dans le cas de très grand froid, la salle Voltaire en centre ville est également ouverte et complète l’offre d’accueil.

Il est fait aussi appel à la responsabilité de chacun. Il est de notre devoir de citoyen d’avertir le 115 dès lors que nous sommes témoin d’une situation de détresse. Nul ne doit rester face à une personne sans abri dans le froid sans réagir.
------------------------------------------
Sur le plan logistique, c’est le 115, en collaboration durant la journée avec le Service Accueil Orientation (SAO) du CCAS d’Aix-en-Provence, qui coordonne les places disponibles sur l’ensemble du département et communique en soirée aux Équipes Mobiles et au Samu Social du territoire aixois les places d’hébergements disponibles, les demandes de transport des personnes à la rue et les signalements des personnes en difficulté.

Parallèlement, le Samu Social de la Croix-Rouge française effectue les tournées de nuit afin de créer un contact avec les personnes à la rue, proposer une soupe chaude et si possible une solution d’hébergement.

L’Équipe Mobile, composée d’éducateurs spécialisés du CCAS et de l’ADDAP 13 vient en appui du Samu Social afin de prendre le relais du travail engagé auprès des personnes durant la journée par les travailleurs sociaux.

L’Équipe de Santé Mentale Précarité du Centre Hospitalier Spécialisé (CHS) Montperrin participe également au travail de rue par l’intermédiaire de son personnel soignant qui tisse des liens et favorise des prises en charges médicales pour les personnes les plus fragiles.