Vente aux enchères de biens municipaux

Publié dans Ma Mairie - Explorer cette rubrique

Depuis peu, la Ville vend aux enchères, sur Internet, les biens mobiliers qu’elle destine à la réforme ; auparavant, ils étaient jetés ou, s’agissant de véhicules, mis à la casse. Une prochaine vente est prévue. Elle comprend une quarantaine de véhicules, des voitures pour la plupart, mais aussi deux nacelles élévatrices et quelques fourgonnettes.
Une vente précédente, portant sur une trentaine de véhicules de toutes sortes – parmi lesquels tracto-pelle, rouleau-compresseur, balayeuse, tracteur agricole – avait rapporté aux finances de la Ville près de 56 000 €.

L’intérêt de ces ventes est, on le voit, d’abord financier. Mais le fait de vendre des véhicules réformés entre aussi dans la logique du renouvellement du parc automobile municipal, avec l’objectif de 40 % de véhicules « propres », roulant au carburant « GNV » (« gaz naturel véhicules »).

Comment acheter un véhicule réformé ? Tout simplement en se rendant périodiquement sur webencheres, le site Internet partenaire de la Ville d’Aix – et de plusieurs autres collectivités territoriales de France.

Un beau cadeau pour le Secours populaire
Le président du Secours populaire français (comité d’Aix) a sollicité la Ville pour obtenir un véhicule. Il souhaitait un utilitaire ayant une capacité de charge utile d’environ 600 kg. La Mairie a décidé de répondre favorablement à cette demande. Elle a déclassé du patrimoine communal un véhicule Citroën Jumper de 2006. Ce véhicule ne présente pas de problèmes mécaniques ; il est côté à l’Argus automobile aux environs de 4 000 €. Le conseil municipal a donc voté le don de ce véhicule au Secours populaire.