Des dénominations de voies qui fleurent bon le terroir

Publié dans Ma Mairie - Explorer cette rubrique

Sur le secteur des Milles, divers ronds-points et une voie n’étaient pas dénommés. C’est désormais chose faite, avec des noms choisis en fonction de l’histoire récente ou plus éloignée, du terroir millois. Voir plans joints.

Rond-Point Aimé-Mille

Né à Aix en 1905 au chemin des Saint-Pères, aux Milles, il était le fils de Victor Mille et d’Amélie Brémond agriculteurs, il était également le neveu de Marcel Brémond, ancien maire du village. Il est scolarisé au village mais lorsque son père part à la guerre en 1914, il doit quitter l’école pour aider sa mère aux travaux des champs. En 1927, il épouse Marcelle Mouttet ; ils auront deux enfants, trois petits-enfants et quatre arrières petits-enfants. Tout en étant fermier, Aimé travaille aussi à la construction de sa maison au quartier Monclar où il viendra habiter en 1938. Toute sa vie, il se consacre aux travaux de la terre et à l’élevage des porcs, chevaux et moutons. Il a été un des derniers bergers des Milles. Il est décédé à Aix en février 2002.
Le rond-point concerné est celui situé à l’intersection de l’avenue Célestin-Bressier et de l’avenue Saint-Joseph.

Rond-Point Marguerite-de-Coriolis

Marguerite de Coriolis fut l’épouse de Raynaud de Piolenc, écuyer d’Aix en Provence,
seigneur de Cornillon, qui vécut au XVIIe siècle. Leur mariage fut célébré en 1607 et ils eurent 6 enfants.
Le rond-point concerné est celui situé à l’intersection de l’avenue Guillaume-du-Vair et du chemin de la Pioline.

Rond-Point André-Warin

Né en 1920 à Longwy (Meurthe-et-Moselle), engagé volontaire en 1938, il a combattu sur plusieurs fronts, en France en 1939 et 1940, en Afrique de 1941 à 1944, à nouveau en France en 1944 puis en Indochine et enfin à Madagascar et en Algérie. Il est titulaire de plusieurs décorations et citations, notamment Légion d’Honneur – à titre militaire évidemment – médaille militaire, croix de guerre avec palme, croix de guerre avec étoile de bronze, croix de la valeur militaire étoile de vermeil, et médailles commémoratives d’Extrême-Orient, de Madagascar et d’Algérie. Arrivé aux Milles en 1948, il a été joueur, dirigeant et vice-président de l’Étoile sportive Milloise. Il est décédé à Nîmes en 1959.
Le rond-point concerné est celui situé à l’intersection de la rue du Lieutenant-Parayre et de la rue Yves-Granon.

Rond-Point de la Grande-Bastide

Cette dénomination est liée à l’appellation historique de ce quartier. Le rond-point concerné est celui situé à l’intersection de la voie de sortie de l’autoroute A 51 (sens Aix-Marseille) et de la route de Gardanne (RD 7).

Rond-Point de la Bardeline

Cette dénomination est liée à l’appellation historique de ce quartier. Le rond-point concerné est celui situé à l’intersection de la route d’Apt (RD 543) et de la route de Roquefavour.

Rond-Point Paul-Pellegrin

Né à Marseille en 1910, Paul Pellegrin s’installe, dans l’entre-deux guerres, dans la propriété la Roseraie, située quartier Valcros. Il a été président de la fédération des exploitants agricoles, président de la Chambre d’Agriculture des Bouches-du-Rhône, président de la Caisse du Crédit Agricole d’Aix et d’Arles et fondateur du Crédit Agricole des Milles, président de la SONITO (conserverie de tomates). Enfin, il a été président de la cave coopérative des Milles de 1954 à 1981. Il est décédé en 1988 à Aix.
Le rond-point concerné est celui situé à l’intersection de l’avenue Roger-Chaudon, de la rue Albert-Decanis et du chemin de la Badesse.

Rue Marcel-Mouttet

Né aux Milles en 1921, Marcel Mouttet a été conseiller municipal d’Aix de 1964 à 1971, adjoint des Milles de 1971 à 1989 puis de 1995 à 2001. Il a fondé le club du 3ème âge en 1972 et a rempli de nombreuses fonctions : président de la foire des Semences de 1976 à 1983, président de la foire d’Aix de 1984 à 1991, vice-président de la cave coopérative des Milles de 1955 à 2002, administrateur du Crédit Agricole de 1965 à 1991, président de l’association des chasseurs de la Bardeline. Il est décédé très récemment, en 2015, à l’âge de 94 ans.
La voie concernée est celle située entre l’avenue Célestin-Bressier et la rue Marcel-Roche, du côté du pont sur l’Arc.