Des compteurs de gaz intelligents pour 2017

Archive

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

Aujourd’hui, les relations entre GrDF et ses abonnés peuvent se résumer ainsi : tous les six mois, un agent relève chaque compteur et, dans les intervalles, tous les deux mois, l’abonné reçoit sa facture, sur les bases d’une estimation plus ou moins parfaite. Avec toujours le risque d’une contestation. Demain, le compteur « Gazpar » balaiera tout cela. Ce compteur enverra chaque jour, par impulsion radio, son relevé de consommation.

Tout le monde y gagnera. Pour l’abonné, la facture sera exacte au centime près. « Et un client qui sait, au quotidien, combien il consomme, adopte un comportement plus vertueux », affirme Jean-Luc Cizel, le directeur GrDF-Méditerranée.

JPEG - 246.4 ko
Signature d’une convention aujourd’hui entre la Ville et GrDF

L’entreprise, de son côté, fera des économies en supprimant les relèves de compteurs par des agents à pied. Mais surtout, elle gagnera en efficacité. En ayant une connaissance exacte de la consommation de gaz dans un quartier, voire dans un immeuble, elle pourra orienter de façon très fine sa production de gaz fabriquée localement : du méthane produit à partir de déchets.

Ce n’est certes pas pour tout de suite. Mais l’installation des compteurs « Gazpar », à partir de 2017 à Aix, première ville du département à les accueillir, en constitue une étape importante.