Découverte archéologique

Archive

L’eau continue de couler de source à Aix

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

Les travaux réalisés en mars 2012 place Bellegarde, sur les canalisations d’eau pluviale, ont permis de mettre au jour une partie du réseau historique d’Aix-en-Provence. Le 27 mars 2012, les ouvriers ont découvert sur le chantier des éléments de maçonnerie et une cavité.

La Direction Archéologie de la Ville s’est rendue sur place pour effectuer les premières analyses. Ils ont ainsi pu identifier les restes d’une canalisation - sans doute un égout pluvial - qui repose sur une dalle de terre cuite. Le morceau de tuyau retrouvé, une céramique vernissée (« bourneau » en provençal) permet de dater l’ouvrage de la deuxième moitié du XVIIIe siècle. Antérieurement à cet égout, l’équipe a également mis au jour deux murs parallèles. Les études sur le matériel céramique détermineront par la suite s’il s’agissait d’habitations dans les faubourgs ou d’un mur de soutènement à l’extérieur des remparts de la ville.

Par ailleurs, une voûte en parfait état de conservation témoigne des importants travaux qui étaient réalisés à l’époque pour amener l’eau dans la Cité du Roi René. Elle descend sur deux galeries, l’une qui part au nord et l’autre à l’ouest, vers les sources des Pinchinats et de Fontlèbre.

Ce regard voûté figure sur le plan Vallon, établi en 1721 et complété en 1764, qui mentionne les ilots d’habitation, la campagne et les réseaux de canalisation de l’époque.
Les ouvriers vont ensuite remaçonner la place tout en conservant l’ouvrage en sous-terrain.

 [1]

Notes

[1L’architecte Laurent Vallon (1652-1724), maître maçon de formation, est l’auteur de nombreux édifices publics et privés à Aix-en-Provence, notamment les églises de la Madeleine et du Saint Esprit. Son fils, Georges, lui a succédé dans la charge d’architecte de la ville. Il a, entre autres, conçu la place d’Albertas et dessiné la fontaine de l’hôtel de ville.